12 Years a Slave : 5 choses à savoir sur le film oscarisé de Steve McQueen diffusé sur France 5 ce soir

Découvrez le drame de Steve McQueen, qui raconte l’histoire vraie d’un homme libre et instruit vendu comme esclave en 1841.

12 Years a Slave sur France 5

Réservez votre soirée sur France 5 à partir de 20h45 car 12 Years a Slave, le film puissant et sans faille du réalisateur Steve McQueen, a bien mérité ses récompenses aux Oscars. Rassurez-vous si vous n’êtes pas dispo ce 21 juin, vous pourrez toujours vous rattraper en regardant 12 Years a Slave sur Salto.

12 Years a Slave sur France 5

Débutant en 1841, le film raconte l’incroyable histoire vraie de Solomon Northup (Chiwetel Ejiofor), un homme noir libre et instruit de Saratoga Springs, dans l’État de New York, qui est enlevé et vendu comme esclave. (À l’époque, l’Amérique comptait 13 États libres et 13 États esclavagistes.) Northup est vendu à plusieurs esclavagistes, dont le gentil William Ford (Benedict Cumberbatch) et le sadique Edwin Epps (Michael Fassbender). Régulièrement fouetté, humilié et forcé de travailler dans les champs de coton de Louisiane, Northup lutte pour rester en vie tout en cherchant un moyen de s’échapper. Découvrez-en davantage avec nos cinq faits essentiels sur 12 Years a Slave.

Un best-seller du 19e siècle

Le scénario de John Ridley est basé sur les mémoires de Northup, Twelve Years a Slave, publiées en 1853, cinq mois seulement après son sauvetage et huit ans avant le début de la guerre civile. Le livre a été très populaire, se vendant à 30 000 exemplaires les deux premières années, mais il est tombé dans l’oubli au cours du siècle suivant. Avant même de lire le livre, McQueen (Shame) avait exprimé son intérêt pour la réalisation d’un film sur l’expérience des esclaves américains. Il a mentionné l’idée à sa femme, Bianca, qui a trouvé les mémoires de Northup.

Relever un défi de taille

Ejiofor, né à Londres de parents nigérians, était le premier choix de Steve McQueen pour incarner Northup, mais l’acteur de Les Fils de l’homme n’était pas sûr de vouloir signer. Bien que fasciné par le scénario, Ejiofor savait que le film serait physiquement, émotionnellement et psychologiquement difficile. Il savait aussi qu’il devait s’impliquer, il a donc accepté le rôle et s’est lancé dans des recherches sur le Sud d’avant la guerre de Sécession. La chaleur extrême de la Louisiane l’a également aidé à s’identifier à la souffrance de Northup, car les températures ont dépassé les 38 degrés pendant le tournage.

Un maître et sa femme

12-years-a-slave-sarah-paulson

Fassbender est effrayant et très bon dans le rôle du propriétaire d’esclaves Epps, un fou furieux impitoyable, ivrogne et violeur d’esclaves. Le vrai Epps avait une telle réputation qu’aujourd’hui encore, les habitants de la Louisiane réprimandent quelqu’un en lui disant : « Arrête d’être Epps ». Sarah Paulson (American Horror Story) incarne l’épouse jalouse d’Epps, mortifiée par la liaison de son mari avec sa maîtresse esclave. Sarah Paulson avoue avoir utilisé sa propre immense attirance pour le physique et le talent de Fassbender pour dépeindre les sentiments compliqués de Mme Epps pour son époux infidèle.

La Maîtresse asservie

Lupita Nyong’o fait ses débuts au cinéma dans le rôle de Patsey, l’objet malheureux du désir tourmenté d’Epps. Cette diplômée de Yale, d’origine mexicaine et d’origine kenyane, a surclassé plus de 1 000 actrices après avoir passé des auditions dans trois États différents. Pour se préparer à jouer Patsey, elle a lu des récits féminins sur l’esclavage, travaillé avec un professeur de dialecte et même appris à fabriquer des poupées en bois. Nyong’o affirme que son anxiété à l’idée de travailler avec son amant et agresseur à l’écran, Fassbender, s’est vite dissipée : « Devant la caméra, il est terrifiant. Mais dans la vraie vie, c’est une personne très douce ».

12-years-a-slave-lupita-nyongo

Recréer Dixie

Le tournage de 35 jours a commencé dans une plantation à Vacherie, en Louisiane, à côté de l’endroit où le vrai Northup a passé des années d’esclavage, et a inclus plusieurs autres lieux historiques. Pour décrire avec précision cette époque, les réalisateurs ont effectué des recherches exhaustives et étudié des peintures, des dessins et des gravures. Les costumes de Patricia Norris reflètent également un niveau élevé de détails d’époque, bien qu’ils se soient avérés difficiles pour les acteurs. Sarah Paulson se souvient que sa garde-robe – de lourdes robes corsetées avec crinolines, jupons et culottes bouffantes – « n’aurait pas pu être plus chaude ! Mais elle n’aurait pas pu non plus être plus authentique. »

Pour rappel, 12 Years a Slave est diffusé ce lundi 21 juin à 20h45 sur France 5. Le film est également disponible en streaming sur Salto.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.