Les chroniques d’auto-isolement: Dragons catalans. – Total Rugby League – TotalRL.com | League Express

    31
    0

    L’auto-isolement et l’éloignement social battent leur plein et l’ennui commence à émerger. Chez Total Rugby League, nous espérons avoir un antidote pour empêcher même une fraction d’entre vous de tomber amoureux du jeu. De plus, pour être honnête, nous sommes avec vous dans le département « à la recherche de choses à faire », alors comptez aussi comme un temps pour nous. Désormais, nous présentons les «Chroniques d’auto-isolement». C’est assez simple, nous publions cinq faits aléatoires sur chaque club de Super League au cours des prochains jours. C’est à vous de les surpasser sur les réseaux sociaux ou sur le forum Total RL. Nous sommes à la recherche de l’obscur. Le fait que le Hull FC soit devenu la première équipe de Super League à aligner un joueur d’origine grecque, à tous les niveaux, lorsque Stefanos Bastas de Doncaster a joué pour ses réserves l’année dernière. Alternativement, le fait que les Dragons catalans aient dû battre les enchères de Toulouse Olympique et de Villeneuve Leopards pour rejoindre la Super League en 2006. Ne vous limitez pas seulement au pays des fusions post-1996 et à Sky TV, si vous en savez quelque chose la grande scission de 1895, vous nous l’emporterez assez largement. Club du jour: Catalans Dragons.

    1. Steve McNamara a raté une fois un vol pour Perpignan pour recruter un joueur.

    Il y a maintenant une triste touche comique dans cette histoire, étant donné qu’il est l’entraîneur des Catalans. McNamara était à Bradford Bulls à l’époque, cependant, quand il a l’intention de s’envoler pour rencontrer Adam Mogg pour rejoindre son équipe. Le futur entraîneur de l’Angleterre a laissé l’ancien représentant du Queensland en attente, car McNamara avait raté son vol. La raison? Il n’avait pas réalisé qu’il n’avait pas changé son horloge. Finalement, Mogg a décidé de rester en France. Il est difficile de ne pas supposer que le chronométrage de McNamara était également un facteur. On peut juste l’imaginer sur le chemin de Perpignan quand il était coach, avec quinze montres toutes changées en heure locale française.

    2. Israël Folau a été interdit de transporter de l’eau.
    Nous savons qu’il y a une section de supporters qui ont fait pression pour que Folau soit interdit de jouer en Super League, après ses opinions religieuses bien documentées, mais le laisseriez-vous être un porteur d’eau? La Ligue australienne de rugby n’a pas, en 2010, après que le directeur général Geoff Carr ait mené une guerre en solo contre la star catalane actuelle. La raison en était que Folau avait décidé à la mi-saison de se diriger vers les règles australiennes, rejoignant le Greater Western Sydney, mais il avait quand même joué la saison 2010 de la LNR. Malgré une sélection controversée pour le Queensland et 17 essais en 16 matchs avec les Broncos de Brisbane, Folau a été interdit de jouer dans les Quatre Nations pour l’Australie ou même les Tonga. Pour un match pré-tournoi tongan contre les Samoa au stade Parramatta, dans lequel Folau a également été interdit, il avait l’intention de faire couler l’eau et d’agir comme entraîneur. Cela a également été bloqué. Il semblerait que la Super League soit beaucoup plus indulgente…

    3. L’épouse d’un ancien joueur est devenue la première entraîneure-chef professionnelle du sport.

    Frédéric Zitter a été l’un des membres fondateurs de l’équipe des Catalans Dragons Super League en 2006, après avoir acquis une notoriété grâce à son essai pour la France contre l’Australie en 2004. Zitter a joué pour Limoux, Featherstone Rovers et Barrow Raiders, avant de rejoindre les Dragons – où il a fait un solitaire apparence. Son épouse, Audrey, deviendra plus tard la première femme entraîneur-chef professionnel, dans le monde de la Ligue de rugby, à la tête de l’équipe Elite 2 Montpellier Diables Rouges (Red Devils) de 2013 à 2016, après avoir pris un emploi au National Cadre technique mis en place en 2009. Son père, André Janzac, est l’actuel directeur technique national adjoint de la Fédération française de rugby à XV. Son frère, l’ancien international français Olivier Janzac, a travaillé avec elle dans le cadre technique national, a remporté deux titres Elite 1 en tant que directeur sportif de Limoux, a entraîné l’équipe nationale féminine et a également été assistant de l’équipe masculine. Il est clair que les deux fils de Frédéric et Audrey ont une tradition familiale à défendre.

    4. Ils ont innové en nommant un entraîneur en fauteuil roulant.

    La France a été la première à frapper la première entraîneuse et elle est également devenue la maison de la première entraîneuse en fauteuil roulant. En 2016, les Catalans ont promu l’analyste vidéo Cyril Torres au poste d’entraîneur-chef féminin. Ce faisant, le joueur de 39 ans est devenu le tout premier entraîneur de Rugby League en fauteuil roulant, après être devenu malheureusement paraplégique à la suite d’un accident de voiture en 2001. Torres a toujours attiré les Catalans, après avoir fréquenté le lycée avec David Berthezene, Jerome Guisset et Laurent Frayssionous, et il a ensuite rejoint la Wheelchair Rugby League. Il a ensuite joué pour les Catalans en fauteuil roulant, remportant le doublé français au sommet de sa puissance, avant de se lancer dans un incroyable voyage en Rugby League. Il a ensuite joué pour les Bulldogs de Canterbury, en Australie, et les Rhinos de Leeds, en Angleterre, devenant le premier joueur en fauteuil roulant à remporter la compétition nationale dans les trois principaux pays. Il a également dirigé la France vers la victoire en Coupe du monde en 2013, face à l’Angleterre, avant de faire de même lors d’une finale de répétition en 2017. Clairement, Torres a les pouvoirs pour tenir la distance dans le sport de la Rugby League.

    5. Pascal Jampy a attendu près d’une décennie pour une autre fissure en Super League.

    La patience est une vertu et Pascal Jampy l’a évidemment en abondance. L’international français était membre de l’équipe du Paris Saint-Germain qui est devenue la première équipe de Super League du pays, entre 1996 et 1997. Une fois cette tentative d’expansion terminée, il a rejoint l’équipe fusionnée de l’Union Treiziste Catalane, après avoir joué pour la France au Coupes du monde 1995 et 2000. Sa patience finirait par payer des dividendes, devenant le seul homme à figurer pour les Catalans et le PSG en Super League, en 2006, ce qui signifiait qu’il devait attendre près de 10 ans pour une autre apparition dans la compétition. D’autres liens avec le PSG peuvent être étendus à Jason Baitieri et Fouad Yaha, dont les pères Tas Baiteri (PDG) et Bagdad Yaha (joueur) ont également été impliqués dans cette démarche pionnière. En 2010, les Catalans ont également échoué dans leur tentative d’amener l’ancien entraîneur du PSG John Kear au club de Wakefield.

    Les chroniques de l’auto-isolation: Hull KR

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here