Home Gaming Vidéo: la fonderie numérique rend son verdict sur le passage d’animaux: de...

Vidéo: la fonderie numérique rend son verdict sur le passage d’animaux: de nouveaux horizons

20
0

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui se cache sous le capot d’Animal Crossing: New Horizons sur Nintendo Switch? Probablement pas, étant donné le type de jeu, mais cela n’a pas empêché Digital Foundry d’y jeter un œil. Pour aller droit au but, le jeu affiche une résolution de 1920 x 1080 en station d’accueil et de 1280 x 720 en mode portable. L’anti-aliasing est « pratiquement absent » de cette nouvelle entrée, alors attendez-vous à quelques jaggies.

La fréquence d’images est probablement le détail le plus intéressant. New Horizons fonctionne à 30 images par seconde, qu’il soit en mode ancré ou portable. Bien qu’il y ait peu de défauts mineurs, c’est une expérience relativement fluide. Dans ce département, il est surpassé par ses prédécesseurs sur console. La version GameCube d’Animal Crossing et d’Animal Crossing: City Folk sur Wii fonctionnait à 60 images par seconde. La réduction de la fréquence d’images est liée au bouleversement visuel, que Digital Foundry considère comme un sacrifice digne.

On pense que le jeu fonctionne sur le même moteur EAD interne que des titres comme ARMS, Splatoon 2 et Super Mario Maker 2. En conséquence, il est tout à fait possible qu’il utilise les mêmes technologies de rendu pour l’éclairage, les shaders et matériaux. Havoc Physics a également probablement été utilisé, mais en disant cela, la physique est très peu utilisée dans le jeu. Il existe également d’autres effets comme la floraison et l’occlusion ambiante, et les problèmes de pop-in semblent appartenir au passé.

Ce ne sont que quelques-uns des points forts, consultez la vidéo ci-dessus pour un aperçu complet.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here