Home Sports Football FIFA | Coronavirus: la FIFA demande aux joueurs de diviser par deux...

FIFA | Coronavirus: la FIFA demande aux joueurs de diviser par deux leurs salaires en raison de la crise des coronavirus

25
0

FIFA | Coronavirus News sur les contrats aussi

.

Les dirigeants de la FIFA se sont réunis par appel vidéo pendant trois heures jeudi après-midi avec les clubs (ECA) et les joueurs (FIFPro) pour façonner les changements que le monde du football doit apporter pour s’adapter à la crise mondiale que traverse le COVID-19. virus.

Toutes les parties semblent être conscientes de la nécessité de s’adapter au nouveau scénario que le football connaîtra désormais, les propositions de la FIFA devant potentiellement entrer en vigueur la semaine prochaine.

La mesure qui a le plus d’impact est celle qui fait référence à la demande faite aux footballeurs de réduire leurs salaires de 50% alors que cette situation continue de paralyser le monde du football. La Premier League a déjà adopté une telle mesure.

Une fois la normalité rétablie, les contrats retrouveraient leur ancien statut, mais sans oublier la réalité de la société et du sport.

Les clubs ne pourront résilier aucun contrat avec des joueurs ou des entraîneurs, et la création d’un fonds économique majeur de centaines de millions d’euros, auquel participeront tous les footballeurs, est une autre mesure notable qui sera mise en œuvre.

Le fonds susmentionné sera la garantie pour le football de maintenir sa structure actuelle.

Tout le monde sera impliqué ici, à commencer par la FIFA puis les confédérations, fédérations, joueurs, réseaux de télévision et sponsors, même si la création de ce fonds prendra un peu plus de temps.

La fin de la saison reste à déterminer et chaque association sera attentive à sa propre situation, mais toujours de manière coordonnée et sans danger pour la santé.

Des tentatives seront faites pour terminer et donner la priorité aux compétitions locales, c’est-à-dire les ligues.

Les contrats de tous les professionnels seront prolongés jusqu’à la fin de la saison, les clubs payant cette prolongation.

Les nouveaux contrats commenceront à la date de début de la nouvelle saison et, comme il y aura des joueurs avec des contrats qui se chevauchent après avoir signé un accord de pré-contrat avec une nouvelle équipe, la priorité est toujours pour l’équipe qui doit terminer la saison, que est, bien qu’un joueur se soit engagé à un autre à partir du 30 juin, il terminera la saison avec l’équipe avec laquelle il a commencé la campagne.

Le marché des transferts pourrait avoir une durée de 16 semaines (quatre mois) à compter du début de cette période, qui coïncidera avec la fin de la saison en cours, bien que les clubs aient demandé sa prolongation jusqu’à la fin de l’année.

Dans cette situation causée par le virus COVID-19, les clubs ne sont pas obligés de libérer des joueurs dans leurs équipes nationales. Les joueurs et les clubs doivent également être localisés pour d’éventuels contrôles antidopage.

Les motifs suivants pourraient être sanctionnés: licenciements unilatéraux; clubs ne payant pas de joueurs; les joueurs quittant le pays des équipes avec lesquelles ils ont des liens sans raison apparente; les joueurs ne se présentent pas pour leur travail; les équipes ne s’occupant pas de l’état de santé des joueurs; discrimination fondée sur le pays d’origine d’un joueur; un club refusant de reprendre un joueur qui a été prêté; et refus de payer les clauses des contrats.

Les clubs ont le droit de suspendre l’emploi d’employés temporaires, une règle qui se réfère à ceux qui travaillent les jours de match.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here