Home International Les investisseurs effrayés par l’épidémie cherchent la sécurité dans les fonds du...

Les investisseurs effrayés par l’épidémie cherchent la sécurité dans les fonds du marché monétaire

42
0

Les investisseurs ont investi un montant record de liquidités dans les fonds du marché monétaire au cours de la semaine se terminant mercredi, soulignant la prudence de l’épidémie de coronavirus qui a provoqué une liquidation des marchés mondiaux.

Les fonds communs de placement du marché monétaire et les fonds négociés en bourse ont représenté 286 milliards de dollars d’entrées pour la période, selon les données de l’Investment Company Institute, un organisme commercial. Les entrées ont été le montant hebdomadaire le plus élevé jamais enregistré, selon des données remontant à 2007.

Les entrées de capitaux ont été tirées par des fonds qui investissent dans la dette publique à court terme, qui représentent environ les trois quarts de l’actif total des fonds du marché monétaire et sont un indicateur populaire de la trésorerie. Les fonds qui investissent dans la dette à court terme des entreprises, connus sous le nom de fonds du marché monétaire «prime», ont subi des sorties de fonds de 53 milliards de dollars.

«Le regain d’intérêt pour les fonds du marché monétaire fait partie d’un mouvement plus vaste», a déclaré Todd Jablonski, directeur des investissements chez Principal Portfolio Strategies à Seattle. « Beaucoup d’actifs anti-fragiles ont gagné un peu de traction ici. »

Le départ des fonds préférentiels fait suite aux efforts de Goldman Sachs et de la Bank of New York Mellon pour consolider la liquidité à court terme de leurs fonds en injectant plus de 1 milliard de dollars chacun dans leurs propres fonds.

Comme les fonds ont vendu de la dette liquide pour financer les rachats des investisseurs, la proportion d’actifs arrivant à échéance dans la semaine a chuté près d’un seuil qui permet aux fonds d’imposer des restrictions sur les retraits.

Les fonds qui investissent dans des actions américaines ont subi des sorties de capitaux de 16 milliards de dollars pour la semaine, selon les données d’EPFR Global. Depuis le pic de la mi-février, la bourse est tombée dans un marché baissier alors que les investisseurs digèrent les retombées financières et économiques de la pandémie de coronavirus.

La nouvelle qu’un ensemble de dépenses de 2 milliards de dollars se frayait un chemin à travers le Congrès a aidé à dynamiser les marchés jeudi, le S&P 500 marquant son troisième jour consécutif de gains.

Max Gokhman, responsable de l’allocation d’actifs pour Pacific Life Fund Advisors à Los Angeles, a déclaré que les récents gains des actions américaines montraient que les marchés commençaient à se calmer. « Je pense que nous en sommes aux premiers stades de voir quelque chose d’un peu plus concret. »

La hausse des cours des actions est survenue malgré les données montrant que 3,3 millions d’Américains ont déposé une demande d’allocations de chômage la semaine dernière, un nouveau record. «Un rapide calcul de retour d’enveloppe montre que la semaine dernière seule se traduit par une augmentation de 2% du taux de chômage», a noté Ian Lyngen de BMO Capital Markets à New York.

La demande de dette à court terme sûre a poussé le rendement d’un bon du Trésor à un mois à moins 0,14, contre moins 0,003% il y a une semaine. Le rendement d’un bon du Trésor à trois mois est tombé à moins 0,09% contre 0,23% la semaine dernière.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here