Home France La France évacue davantage de patients atteints de coronavirus de l’Est pour...

La France évacue davantage de patients atteints de coronavirus de l’Est pour libérer des lits d’hôpital

59
0

Émis le: 29/03/2020 – 14: 17Modifié: 29/03/2020 – 14:17

Dimanche, la France a évacué 36 autres patients atteints de coronavirus des régions les plus touchées de l’est vers l’ouest, dans l’espoir de libérer des unités de soins intensifs alors que les hôpitaux se préparent à des cas encore plus graves dans les prochains jours.

Deux trains à grande vitesse ont transporté des patients de Mulhouse et Nancy vers des hôpitaux le long de la côte ouest de la France, où l’épidémie a été limitée jusqu’à présent.

Des dizaines de travailleurs hospitaliers, accompagnés de policiers et de soldats qui montaient la garde, ont passé des heures à installer quatre patients dans chaque wagon dans une opération qui a commencé avant l’aube.

«Nous devons libérer des lits, il est absolument crucial que nous ventilions ces unités de soins intensifs. Nous constatons toujours une augmentation du nombre de patients », a déclaré François Brun, chef des services d’urgence à l’hôpital régional de Metz, à proximité.

Les évacuations ont eu lieu alors que la France annonçait que le gouvernement allemand enverrait dimanche un avion militaire pour amener des patients alsaciens dans les hôpitaux de Stuttgart et d’Ulm.

La France a déjà évacué des dizaines de personnes depuis l’est la semaine dernière, dans l’espoir de rester en tête d’une crise qui, selon le Premier ministre Edouard Philippe, ne ferait qu’empirer au cours des deux prochaines semaines.

Dans l’ensemble, près de 4 300 patients atteints de coronavirus sont en soins intensifs, dont beaucoup souffrent de graves problèmes respiratoires nécessitant des ventilateurs qui, selon les autorités, pourraient bientôt manquer.

Philippe a déclaré que le gouvernement se précipitait pour avoir bientôt 14 000 lits de soins intensifs disponibles, contre environ 5 000 avant le début de l’épidémie en janvier.

«La bataille ne fait que commencer»

La France a mobilisé ses forces armées pour aider les hôpitaux, l’armée utilisant un hélicoptère pour transporter deux patients à Metz et Essen, dans l’ouest de l’Allemagne, samedi.

«Cette guerre sera probablement gagnée sur la base des lits de soins intensifs et de notre capacité à utiliser stratégiquement toutes nos ressources en soins intensifs au niveau national», a déclaré Marie-Odile Saillard, directrice de l’hôpital régional de Metz.

Il y a maintenant 37 575 cas confirmés d’infection à coronavirus en France, en hausse de 4 611 la veille, a annoncé dimanche le gouvernement.

Le nombre de morts s’élève à 2 314, mais les chiffres n’incluent pas les décès signalés par les quelque 7 000 maisons de retraite et centres de vie assistée à travers le pays, où les autorités craignent que le virus ne se propage rapidement.

Ces chiffres commenceront à être communiqués cette semaine, a déclaré dimanche le Premier ministre, avertissant que « la bataille ne fait que commencer ».

Le gouvernement a commandé un milliard de masques, principalement de Chine, mais a averti que la demande mondiale d’équipements de protection signifiait qu’ils n’arriveraient pas assez tôt pour les travailleurs médicaux confrontés à des pénuries.

La France est en lock-out depuis le 17 mars dans le but de limiter l’épidémie, situation qu’elle prévoit désormais de durer jusqu’au 15 avril au moins.

(.)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here