in

Darren Aronofsky voulait Joaquin Phoenix pour son film Batman

Quiconque a vu les divagations d’hier sur Hugh Jackman presque en vedette dans Cats sait que chez Collider, nous sommes obsédés par des films de chronologie alternatifs, comme les grands projets que nous avons presque eu avant que les plans ne tombent. Au sommet de cette liste se trouve le film Batman de Darren Aronofsky, que le cinéaste a failli réaliser après le succès de Requiem for a Dream en 2000. Lors d’une récente interview avec Empire, Aronofsky a révélé que l’un des plus gros conflits avec Warner Bros était son désir de faire de la future star du Joker Joaquin Phoenix le chevalier noir.

Selon Aronofsky, le studio avait un nom très différent en tête.

Image via National Geographic

«Le studio voulait Freddie Prinze Jr et je voulais Joaquin Phoenix», se souvient-il. « Je me souviens avoir pensé: » Oh oh, nous faisons deux films différents ici. « C’est une histoire vraie. C’était une autre époque. Le Batman que j’ai écrit était définitivement un type de prise différent de ce qu’ils ont fini par faire. »

Aronofsky aurait suivi Batman & Robin, très décrié, et aurait apparemment fait de grands efforts pour éloigner sa vision des bat-mamelons du passé. Cela comprenait de travailler avec Frank Miller – l’un des auteurs de bandes dessinées les plus responsables de l’ombrage des bords les plus sombres de Batman – sur le script. Fait intéressant, Aronofsky note que le duo voulait emmener le Caped Crusader en «territoire de torture», un fil qui serait en quelque sorte repris par Zack Snyder 16 ans plus tard dans Batman v. Superman: Dawn of Justice.

Image via Buena Vista Pictures

« C’était une chose incroyable parce que j’étais un grand fan de [Miller’s] Le travail de roman graphique, donc le simple fait de le rencontrer était passionnant à l’époque », se souvient le réalisateur. Apparemment, même l’écrivain dur a été choqué de voir à quel point Aronofsky était sombre, Batman virant dans le territoire de la torture. « Le Batman qui était sorti avant moi était Batman & Robin, le célèbre avec les mamelons sur le Batsuit, alors j’essayais vraiment de saper cela et de le réinventer », explique-t-il. « C’est là que ma tête est allée. »

Donc, pour récapituler, il y a une chronologie avec un film fou de Batman avec Joaquin Phoenix et réalisé par Darren Aronofsky, et nous vivons dans la chronologie qui a obtenu Batman Forever. Pour être juste, nous avons également obtenu la trilogie The Dark Knight, plus cette scène d’entrepôt où Ben Affleck a fouetté tous ces ânes, ainsi que The Batman de Matt Reeves avec Robert Pattinson. Et, à droite, Joaquin Phoenix a remporté un Oscar en incarnant un méchant de Batman, car, comme Arthur Fleck vous le dirait, la vie est plutôt drôle.