in

Des dizaines encore bloquées au Festival de Panama en raison de COVID-19 40 jours après la fin supposée

Le dernier festival sur Terre…

Alors que les festivals du monde entier sont annulés ou suspendus, le rassemblement tribal au Panama se poursuit, sans que les participants eux-mêmes n’en soient responsables. Le festival devait initialement se terminer le dimanche 15, après le début du 29 février, mais suite à la diffusion initiale de COVID-19, il a été mis en lock-out le 12 mars.

Quiconque était au Panama depuis 14 jours a été autorisé à quitter les lieux, mais la bureaucratie bureaucratique a continué de modifier les règles. Les navettes ont été autorisées à partir, alors elles ne l’ont pas été. Certaines personnes ont été retirées de force des navettes et laissées dormir sur le bord de la route pour la nuit, leurs passeports confisqués par le gouvernement.

Finalement, l’ambassade du Royaume-Uni a envoyé des navettes pour ramener certains de ses ressortissants à Panama City. Mais ils n’étaient toujours pas autorisés à quitter le pays.

Le 21 avril, l’interdiction de vol dans le pays a été prolongée jusqu’au 22 mai, ce qui signifie que les festivaliers seront bloqués pendant encore au moins un mois. Il y a encore une quarantaine de personnes bloquées sur le site du festival, qui ne savent pas quand elles pourront rentrer chez elles.

Regardez la vidéo complète via VICE ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.