in

Comment Maluma tire le meilleur parti de sa quarantaine

Maluma ne laisse pas la quarantaine l’empêcher de créer et de faire ce qu’il aime le plus faire.

L’auteur-compositeur-interprète colombien a parlé à E! Des nouvelles de ce qui le rend heureux et positif pendant ces moments anxieux, de sa charité et de la façon dont il aide sa communauté ainsi que des mises à jour sur son nouvel album.

Actuellement en quarantaine à Medellín, Maluma a partagé que « ça a été très, très rude parce qu’on ne peut pas sortir de chez nous ». Il a ajouté: « Une seule personne de chaque famille peut sortir et aller à l’épicerie. Donc, littéralement, mec, je suis ici chez moi depuis presque un mois. »

Même alors, Maluma compte ses bénédictions. « J’ai beaucoup de chance d’avoir de l’herbe avec laquelle je peux promener mes chiens [but] Les sorties me manquent, mes fans me manquent, les spectacles me manquent, les tournées me manquent. « 

« Je tourne sans arrêt depuis près de 9 ans », a expliqué Maluma vendredi lors de HappE! Heure avec Scott Tweedie d’E! « Je n’étais pas prêt pour ça, mais ça fait aussi du bien de partager du temps avec ma maman, ma soeur, mes chiens. C’est toujours cool d’être à la maison avec eux, mais ça me manque de sortir et de partager du temps avec mes fans. « 

Au cours de l’interview, le chanteur de « 23h », âgé de 26 ans, a également partagé la chose la plus étrange qu’il ait faite pendant sa mise en quarantaine, un projet spécial qu’il vient de publier et ce qui le rend HappE! maintenant.

Frazer Harrison / .

Lorsqu’on lui a demandé quelle était la chose la plus étrange qu’il ait faite en restant à la maison, Maluma a plaisanté en disant que « bien maintenant, je dois faire la vaisselle. »

Maintenant qu’il cuisine plus à la maison avec sa famille, Maluma a partagé que ce n’était pas vraiment sa tasse de thé.

« J’en ai marre de cuisiner et laver la vaisselle et tout ce genre d’activités mais ça fait du bien aussi. J’avais l’habitude de cuisiner mes propres repas et j’ai arrêté de faire ça parce que je suis toujours en tournée et toujours dans un hôtel » continua. « Revenir à ces activités… laver la vaisselle est quelque chose de nouveau pour moi. »

Mais en plus de vouloir éviter de faire la vaisselle, Maluma est également préoccupé de continuer à redonner à sa communauté en Colombie.

Le chanteur « No Se Me Quita » aide des familles en Colombie par le biais de son œuvre caritative El Arte de Los Sueños (ou The Art of Dreams). Il a partagé: « Je suis super excité parce que nous aidons beaucoup d’enfants ici en Colombie, nous envoyons un tas de nourriture pour leurs familles et nous avons également fourni des gants, des masques, des respirateurs à ces petits hôpitaux autour ma ville natale ici. « 

Il a ajouté: « C’est fou, ils n’ont pas de gants. C’est le moment idéal pour aider, il suffit d’envoyer un message – un câlin virtuel ou numérique. Ça aide beaucoup … »

Vendredi, la chanteuse a également déposé une ballade acoustique « ADMV » (une abréviation pour « Amor De Mi Vida » qui se traduit par « Love of My Life ») et un clip pour l’accompagner.

Sur Instagram, le chanteur a écrit à propos de sa dernière chanson et clip, « Nous traversons des moments difficiles mais j’espère qu’avec cette chanson, nous pourrons nous sentir proches de ceux qui sont loin de nous en ce moment. »

Il raconte à E! News qu’il a travaillé sur « ADMV » en janvier lors d’un voyage en Jamaïque.

« Je suis allé en Jamaïque avec des compositeurs incroyables mais nous ne savions pas que tout ce truc sur les coronavirus allait se produire », a-t-il expliqué. « J’ai décidé d’écrire cette belle chanson parce que je rêve aussi d’avoir une famille, de vieillir et d’avoir ce partenaire dans ma vie. »

Il a poursuivi: « Bien sûr, ma carrière est très importante, mais je rêve aussi d’avoir une famille, mais j’ai l’impression de dépenser tellement d’énergie pour devenir ce grand artiste et cette grande star que je voulais être. Je me sentais aussi comme si j’oubliais mon essence, vous savez. Je voulais juste partager ma vie avec quelqu’un, donner plus d’amour à ma mère, mon père, ma sœur, ma famille, mes animaux. « 

Pour Maluma, cette chanson parlait de renouer avec le « petit enfant » à l’intérieur de lui et d’autres qui est « amoureux de la famille, qui est amoureux de ces choses simples ».

En fin de compte, il a estimé que c’était un «beau» moment pour diffuser ce message dans le monde, car beaucoup continuent de lutter contre la pandémie de coronavirus.

Maintenant, qu’est-ce qui rend Maluma heureux?

« Faire de la musique, je prends toujours ma guitare avec moi. Je viens au studio. J’ai commencé à écrire, j’ai commencé à enregistrer », a expliqué Maluma. « Mes producteurs, ils m’envoient toujours des rythmes et des rythmes – c’est vraiment important pour moi, pour continuer à travailler sur mon nouvel album. »

Bien qu’il ne sache pas quand il pourra sortir un nouveau corpus de musique, Maluma ne laissera pas cela l’empêcher de travailler dessus. Il a ajouté: « Pour moi, ma priorité est de continuer à être super créatif. »

Fast And The Furious »Tyrese Gibson explique comment la famille de Paul Walker a soutenu la franchise

Scarface, maintenant en dialyse, décrit la bataille du coronavirus: «J’étais à quelques centimètres de la mort»