in

Steve Howe dit que John Wetton est aux prises avec le succès de l’Asie

Steve Howe a réfléchi au succès soudain du premier single asiatique, « Heat of the Moment », disant que le leader John Wetton avait du mal avec les exigences qu’il imposait au supergroupe.

C’était la dernière chanson qu’ils avaient écrite pour leur premier album éponyme de 1982, et bien que le guitariste de Yes Howe et l’ancien batteur d’Emerson, Lake & Palmer Carl Palmer aient connu un succès à grande échelle, l’ancien chanteur et bassiste de King Crimson Wetton ne l’avait pas fait dans la même mesure.

« C’était merveilleux, bien sûr », a déclaré Howe à Classic Rock. «Cela ressemblait à une justification après la façon dont Yes s’était effondré, vraiment. Mais j’avais déjà connu des sommets comme les tournées à guichets fermés des États-Unis dans Yes. Comme Carl. Mais pour John, c’était autre chose, je pense. La pression était vraiment forte, et je pense que l’ampleur du succès a eu un effet sur lui qui l’a rendu assez introverti en quelque sorte. Très coupé. « 

Interrogé sur la rupture de la relation entre lui-même et Wetton – décédé en 2017 – Howe a déclaré: «Je n’aime pas les histoires que vous entendez à propos de notre chute. Cela n’a jamais été aussi simple. Le tout vient de devenir incontrôlable. Aucun de nous n’était satisfait du mix du deuxième album, Alpha. … La visite était folle – trop de petits déjeuners au champagne, pourrait-on dire. C’est là que j’ai commencé à me conduire pour des spectacles plutôt que de voler avec le groupe. Mais nous avons fini par tirer les dates finales. C’était le bordel. Les gens ont commencé à oublier des parties ou à exécuter des commandes, que ce soit la version simple ou la version album que nous jouions. »

Les problèmes ont conduit à une discussion dans les coulisses. « C’est à ce moment-là que nous avons parlé à John », se souvient Howe. « Il a dit: » Ce n’est pas tout moi. « Oui, mais si vous chantez et jouez et que vous allez quelque part que nous ne savons pas, nous allons avoir des problèmes . À ce moment-là, il a commencé à s’éteindre. »

Pourtant, Howe a des sentiments positifs à propos du premier LP de l’Asie. « La production était un peu Journey-esque », at-il noté. « C’était dû à Mike Stone, qui avait coproduit Escape, qui était un énorme album pour Journey. Mais » Heat of the Moment « était la dernière chanson que nous avons enregistrée pour l’album Asia. À ce moment-là, nous avions déjà fait des trucs comme « Time Again » et « Wildest Dreams », qui étaient très progressistes. Il y avait aussi cette douceur dans « [Only] Time Will Tell. « Mais dès que j’ai empilé la guitare et que John a commencé à chanter, nous savions que nous avions quelque chose de spécial dans » Heat of the Moment « . »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.