in

Une patiente atteinte d’un coronavirus est décédée après que le ventilateur soit devenu trop haut

Une patiente de Covid-19 dans la soixantaine dans le Bronx, à New York, serait décédée après que son ventilateur a été réglé trop haut. (Image: AP / .)

Une femme aux prises avec un coronavirus est décédée après l’arrêt de son cœur parce que son ventilateur avait été mis trop haut par des médecins inexpérimentés.

La patiente, qui était dans la soixantaine, est décédée au Montefiore Medical Center dans le Bronx, à New York le mois dernier alors qu’elle était soignée par des médecins résidents qui ne savaient apparemment pas comment faire fonctionner le ventilateur.

La nouvelle de la mort tragique de la femme survient au milieu d’un rapport du Wall Street Journal sur la façon dont les médecins résidents qui étaient auparavant en formation pour devenir médecins de famille, psychiatres et même dentistes ont été contraints de faire la première ligne de l’épidémie de coronavirus. Les résidents sont des médecins diplômés de l’école de médecine et qui se spécialisent dans un domaine spécifique en suivant des médecins.

Pendant une crise, les résidents peuvent être poussés aux urgences et aux soins intensifs même si ce n’est pas leur domaine de spécialité.

La femme décédée au centre médical de Montefiore aurait succombé au virus alors qu’elle était prise en charge par des résidents en médecine familiale pendant un quart de nuit. Les résidents en médecine familiale ne sont pas tenus d’effectuer une rotation en soins intensifs pendant leur formation.

La femme serait décédée le mois dernier au Montefiore Medical Center dans le Bronx, à New York. (Photo: Centre médical de Montefiore)

Après que le cœur de la femme se soit arrêté, les médecins se sont précipités dans sa chambre et ont appris que le ventilateur était réglé trop haut. Un médecin a alors demandé à deux des résidents s’ils savaient comment faire fonctionner le ventilateur et ils ont dit non, selon The Journal qui a cité un résident qui se trouvait dans la pièce à l’époque.

Les résidents du centre médical ont été largement chargés de superviser les patients de plus de 65 ans, selon le rapport, car des médecins et des infirmières plus expérimentés ont traité des patients plus jeunes avec de meilleures chances de survie.

L’hôpital n’a pas encore commenté la mort des femmes ni les allégations selon lesquelles des résidents auraient dû soigner des patientes Covid-19 sous ventilation sans bien comprendre comment utiliser l’équipement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.