in

Amazon VP quitte la société qui a licencié COVID-19

Nous avons demandé à Amazon de commenter. Dans le passé, la société a insisté sur le fait que les militants du changement climatique violaient les politiques de communication externe et qu’elle a licencié des manifestants COVID-19 pour violation des règles de distanciation sociale. Bray n’a cependant pas acheté ces allégations, notant que les dirigeants auraient pu fixer des conditions pour participer (ou du moins s’opposer) au lieu de simplement licencier des gens. «Il était clair pour tout observateur raisonnable que [the workers] ont été gazonnés pour dénonciation », a-t-il écrit.

L’ancien exécutif a souligné qu’il « avait escaladé par les voies appropriées » en utilisant bon nombre des arguments qu’il avance maintenant, et qu’il ne révélerait pas ce qui s’est passé lors de ces discussions.

Il est trop tôt pour dire si cela entraînera d’autres départs importants, sans parler des changements dans les opérations d’Amazon. Cependant, ce n’est clairement pas ce que le géant de l’Internet espère. Il attire davantage l’attention sur les questions de travail à un moment où le monde regarde déjà de près – comme l’a dit Bray, Amazon invoque «l’effet Streisand».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings