in

Le Japon rallonge officiellement l’état d’urgence au 31 mai – Actualités

Shinzô Abe, Premier ministre du Japon, a annoncé officiellement lundi que l’état d’urgence sur l’archipel allait être prolongé jusqu’au 31 mai en raison de la pandémie du COVID-19. Celui-ci qui devait être levé le 6 mai, à la fin des jours fériés de la Goldeen Week.

Otkyo, Osaka et onze autres préfectures restent sous un haut niveau d’alerte tandis que certaines préfectures vont pouvoir lever quelques restrictions – dans la mesure du raisonnable et du possible, afin d’avoir de nouvelles vagues de contamination.
Mercredi, le Nikkei rapportait que le gouvernement prévoyait d’étendre l’état d’urgence dans la mesure où la pandémie du virus n’était pas suffisamment contenue dans certaines zones de l’archipel – et notamment à Tokyo.

Dimanche, sur recensait sur l’ensemble du territoire 15 789 cas (incluant les 712 malades du navire Diamond Princess) pour 549 décès (dont 13 membres de l’équipage du bâteau).

Abe Shinzo a d’abord déclaré l’état d’urgence dans sept préfectures du Japon – celles de Tokyo, Kanagawa, Saitaima, Chiba, Osaka, Hyogo et Fukuoka – du 7 avril au 6 mai. Le gouverneur de la préfecture de Kyoto a émis la demande au gouvernement japonais de l’inclure à l’état d’urgence le 10 avril. Le gouverneur de la préfecture d’Aichi a également émis cette demande le 16 avril avant de déclarer, le jour suivant, directement. Hokkaido, qui avait levé le 19 mars l’état d’urgence qui avait été instauré par le gouverneur de la préfecture après trois semaines l’a de nouveau instauré le 12 avril.

Abe a ainsi annoncé le 16 avril l’extension de l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire jusqu’au 6 mai. Une nouvelle réunion s’est tenue avec les experts de la santé juste avant cette annonce officielle dans le respect des procédures légales.

Source: NHK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.