in

Les flics décrochent Stormtrooper pour Toy Blaster le jour de la «guerre des étoiles»

Lire du contenu vidéo
              
              
                                        
            
          
        
      
              
                    @DeibyCorleoni

Que le 4 mai soit rapidement avec vous, les forces de police de Lethbridge, en Alberta, ont pitié de vous … lorsque les flics ont abattu un Stormtrooper pour avoir inclus un jouet blaster dans son cosplay.

La scène folle s’est déroulée lundi dans la province canadienne où un employé du bar – au Coco Vanilla Galactic Cantina, rien de moins – a été brutalisé par des flics. Quelqu’un a déclaré l’avoir vue avec une arme à feu, et les choses se sont rapidement envolées vers le sud lorsque les policiers l’ont encerclée.

La vidéo commence assez calmement, avec un homme enregistrant l’employé du bar – qui était en costume pour un parking de l’entreprise shindig en l’honneur de la journée ‘’ – et plaisantant avec elle et lui demandant de faire quelques mouvements de Stormtrooper . Elle est à moitié dedans … whatevs.

La partie folle s’est produite quelques instants plus tard, lorsque Lethbridge PD a envahi la scène avec des fusils tirés … criant au Stormtrooper et exigeant qu’elle laisse tomber son arme. Elle l’a fait, presque immédiatement.

Ce qui s’est passé ensuite fait l’objet d’un débat. Les flics disent que la femme n’a pas suivi leurs ordres en descendant tout de suite au sol, mais elle et son patron affirment qu’elle ne pouvait pas à cause de la fichue combinaison (difficile à plier dans cette chose) – qu’elle a apparemment essayé de relayer la police sur place. Finalement, elle a pu descendre.

La femme affirme que les flics l’ont brutalisée alors qu’ils lui mettaient des menottes, poussant prétendument son visage dans le sol et lui faisant saigner le nez. Une fois que tout l’agitation s’est calmée, les flics ont finalement réalisé qu’il n’y avait pas de menace – et ont lâché la fille sans la charger.

Elle et ses collègues sont énervés – mais les flics disent qu’ils ne faisaient que répondre aux rapports d’une personne avec une arme à feu et ne faisaient que leur travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.