in

Les dernières modifications de Zoom pour empêcher les «zoombombs» arrivent le 9 mai

Zoom met en œuvre plus de ses mesures promises pour renforcer la sécurité et empêcher les «attaques à zoom» par des invités indésirables. Pour commencer, il a récemment donné aux administrateurs la possibilité de désactiver les ID de réunion personnels pour planifier et démarrer des réunions. Un intrus qui découvre l’ID ne peut pas l’utiliser pour héberger une vidéoconférence. Le 9 mai, les comptes de base (aka gratuits) devront utiliser des mots de passe pour toutes les réunions. Les salles d’attente et le partage d’écran réservé aux hôtes seront également activés par défaut pour ces utilisateurs gratuits.

Ces changements entrent bien dans les blocages pour la pandémie COVID-19, et trop tard pour une multitude d’enseignants, d’entreprises et d’utilisateurs personnels qui ont dû faire face à des trolls et à des farceurs interrompant leurs conversations vidéo. Pourtant, c’est une étape importante qui pourrait rassurer ceux qui comptent sur Zoom – sans parler de réduire les incitations à envisager des alternatives comme Google Meet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.