in

Blindspot Season 5: Creator on Final Season Deaths [Spoilers]

Spoilers pour Blindspot Saison 5, épisode 1, «Je suis venu en traîneau», suivez ci-dessous.

Avec la première de la saison 5 explosive (littéralement!) De la série dramatique NBC Angle mort, la dernière saison devrait être remplie de gros enjeux qui ne feront que devenir de plus en plus dangereux pour Jane (Jaimie Alexander) et les membres survivants de l’ancien groupe de travail du FBI, alors qu’ils restent en fuite. Sans leurs gadgets et technologies habituels, et incapables de se tourner vers leur liste d’alliés de peur de les mettre en danger, ils savent qu’ils doivent faire l’impossible et trouver un moyen d’arrêter Madeline (Mary Elizabeth Mastrantonio) avant de les retirer définitivement.

Au cours de cette interview téléphonique individuelle avec Collider, créateur / showrunner Martin Gero parlé de la façon dont ils ont décidé quel membre de la distribution dirait au revoir au début de la saison, comprendre ce dernier moment, combien de choses plus difficiles continueront à avoir pour l’équipe, comment cela changerait la narration quand vous ne plus à préparer les choses pour la prochaine saison, si les téléspectateurs devraient s’attendre à plus de victimes avant que tout soit dit et fait, et enfin révéler Patterson (Ashley Johnson) Prénom.

Collider: Lorsque vous avez pris la décision de faire sauter la cabine pour la finale de la saison dernière, saviez-vous qui s’en sortirait vivant, à ce moment-là, ou était-ce quelque chose que vous deviez découvrir plus tard?

Image via NBC

MARTIN GERO: À ce moment-là, nous savions. Nous ne savions pas si nous allions avoir une autre saison, mais nous savions que si nous avions une autre saison, nous avions une idée assez précise de qui ce serait.

Comment avez-vous décidé de dire au revoir à Reade (Rob Brown)? Avez-vous pensé à d’autres personnages et avez-vous pensé à plus d’un personnage?

GERO: Il est venu d’abord d’un côté purement commercial. C’est compliqué d’entrer, mais il est devenu très clair que, dans la cinquième saison, nous devions [lose] une de nos pistes, et peut-être deux. Et donc, nous avons commencé à avoir une discussion créative sur qui cela pourrait être et qui ce serait. Alors que nous jouions différents scénarios, malheureusement, celui, l’histoire qui est sortie de Reade, et comment cela affecte les autres personnages, en particulier Zapata (Audrey Esparza), nous a vraiment excités. C’était horrible. Nous aimons tous Rob, et il a été un membre et un ami incroyable, et il a été si aimable à ce sujet. Il l’a totalement compris. Tout le monde était inquiet que ça allait être eux, et tout le monde était tellement génial, d’une manière bizarre. Tout le monde disait: «Écoutez, si ça doit être moi, je comprends tout à fait», ce qui était assez fou d’eux. Et puis, quand nous avons eu notre pick-up, j’ai appelé Rob en premier et lui ai fait savoir, et il était super. Je dirai que ce n’est pas la dernière fois que vous avez vu Rob Brown dans l’émission. Le personnage est bien mort. Ce n’est pas comme si nous faisions une torsion surprise, ou quoi que ce soit, mais nous faisons pas mal de flashbacks cette saison, donc vous obtiendrez un peu plus de Reade, même s’il n’est plus un acteur principal.

Comment était-ce de comprendre ce que serait sa dernière scène et son dernier moment, puis de voir comment cela se serait passé?

GERO: Il avait été planté, dans l’épisode précédent, qu’il y avait ce système de tunnel sous la cabine et avait toujours su qu’ils s’échapperaient à travers cela, mais qu’il s’effondrerait sur eux et que quelqu’un périrait. Et donc, au niveau de l’exécution, nous savions comment le faire. Et puis, c’était juste une question de savoir où le mettre dans le spectacle. Ce que nous avons généralement fait, c’est que nous avons repris la saison suivante, là où l’autre saison s’était arrêtée. Mon instinct d’origine était de commencer par cette séquence. Mais plus nous en parlions, plus dévastateur nous réalisions que ça allait être. Ça allait être un moyen impossible de commencer un épisode, sans parler d’une saison, c’est alors que les scénaristes et moi avons eu l’idée de faire un peu un épisode non linéaire, afin que nous puissions lui donner sa juste raison , vers la fin. Après cette scène, vous ne voulez plus rien regarder d’autre. Vous voulez juste les voir le pleurer correctement, puis l’appeler un jour. Il aurait alors été impossible d’aller secourir Rich (Ennis Esmer). Donc, l’idée d’introduire lentement les personnages un par un, puis de se dire « Attendez, où est Reade? », Et que ce soit une question pendante, est née de cela, et j’ai été époustouflé par l’exécution . Nous avons fait venir le réalisateur du pilote, Mark Pellington, pour venir faire cet épisode pour nous parce que nous savions à quel point c’était important. Et Rob et l’Audrey, et tout le monde, je ne pleure pas, d’habitude, quand je regarde la coupe d’un réalisateur d’un épisode, mais j’étais très ému. J’ai pleuré. C’était tellement beau.

Il s’agit d’une équipe dépourvue des ressources étendues dont elle est habituée. Dans quelle mesure cela sera-t-il encore plus difficile pour eux?

Image via NBC

GERO: C’est vraiment difficile. Le premier et le plus important est qu’ils n’ont pas de badge et qu’ils n’ont pas la couverture officielle du gouvernement. Chaque fois qu’ils quittent ce bunker, c’est à leurs risques et périls. Et aussi, Patterson (Ashley Johnson) n’a pas de supercalculateur géant. Elle a bricolé une base de données fonctionnelle, mais doit également faire très attention à ne pas se cacher. Elle et Rich sont profondément frustrés par les limites de leur système et cela nécessite beaucoup d’innovation de leur part. Chaque saison, nous essayons de rendre le spectacle un peu différent, donc ce n’est pas seulement quatre saisons de la même chose. Cette année, c’est beaucoup Blindspot, mais c’est dans une configuration totalement différente qui rend le spectacle vraiment vital et excitant, pour ces 11 derniers épisodes.

Avec tous ceux à qui ils s’adressent pour obtenir une cible placée sur le dos en retour, devront-ils maintenant considérer chaque étape qu’ils prennent et vraiment y penser, avant de se tourner vers quelqu’un d’autre?

GERO: Oui, c’est exactement ça. Absolument. Ils vont être très prudents avec les personnes à qui ils s’adressent parce que les enjeux sont si élevés.

Est-ce que cela change la narration lorsque vous savez que vous n’avez plus à configurer les saisons futures et que vous pouvez simplement laisser tout ce que vous voulez laisser là-bas, parce que c’est la dernière chance de le faire?

GERO: Oui, et vous le verrez dans les épisodes. Tout le monde écrit son dernier épisode de Blindspot. Toutes nos stars invitées se produisent dans leur dernier épisode de Blindspot. Cela a été une maison heureuse pour beaucoup de gens à venir visiter, encore et encore. Et quand nous avons fait ces appels à toutes les stars invitées et avons dit: «Hé, pouvez-vous revenir et en faire une de plus?», C’était tellement écrasant que tout le monde a dit oui. De plus, cela permet de prendre des risques avec la narration, ce que nous ne ferions jamais auparavant. Le personnage de Shohid Akhtar (Ajay Naidu) est avec nous depuis la saison 1. Nous faisons un épisode par an avec lui. Vous ne tueriez jamais ce personnage parce que nous voulons qu’il revienne. Mais cette année, c’était comme: «C’est tout. Il a fait son épisode avec nous, alors tuons-le parce que c’est effrayant. » Cela augmente vraiment les enjeux cette année parce que vous n’essayez pas de vous protéger à l’avenir. Vous n’essayez pas de dire: « Nous ne voulons pas faire ça parce que ça ferait quelque chose de cool dans la saison 6. » Maintenant, nous pouvons être un peu plus téméraires dans notre narration. Pour ne pas dénigrer les autres showrunners, mais il y a des émissions qui se sont terminées récemment, où je souhaite que plus de gens soient morts, et il y a des émissions que je pensais que trop de gens sont morts. Il y a deux têtes d’aiguille que vous voulez enfiler. Vous ne voulez pas aliéner le public en tuant tous ceux qu’ils aiment, mais cette émission, la saison dernière, concerne la qualité finie de nos vies et la qualité finie de la série. Cela prendra fin. Ce spectacle concerne les fins. Il s’agit de dire au revoir et il n’y a pas de plus grand au revoir que de perdre quelqu’un dont vous êtes proche.

Image via NBC

Faut-il alors s’attendre à davantage de victimes, avant que tout soit dit et fait?

GERO: Oui, je le ferais.

En même temps, devient-il plus difficile de trouver la légèreté, ou êtes-vous toujours en mesure de trouver ces moments?

GERO: Non, pas du tout. Je pense que cette saison est la plus amusante que nous ayons eue. Ce que notre émission a vraiment bien fait, en parlant simplement avec arrogance, c’est de trouver cet équilibre entre l’obscurité et la lumière. Nous essayons que le spectacle se sente évadé, mais nous voulons que vous ressentiez aussi les choses. Nous voulons que ce soit tout l’évier de la cuisine d’émotions. Nous voulons que vous vous sentiez dévasté, puis riez très fort. Nous voulons que vous vous amusiez et que vous alliez à la chasse au trésor, mais que vous acceptiez en même temps des trucs assez émotifs. C’est un jeu d’équilibre. Nous essayons de peindre avec toutes les couleurs, pour cette dernière saison.

Madeline a-t-elle un talon d’Achille? Qu’est-ce que nous commençons à voir comment cette équipe pourrait vraiment, vraiment la battre?

GERO: Elle est assez impitoyable. Si quoi que ce soit, à quel point elle est mono-fixée sur ses objectifs commence à devenir un point faible. Il est difficile d’entrer dans les détails sans ruiner la saison.

Avez-vous toujours su que, à un moment donné avant la fin de la série, vous aviez laissé le public connaître le prénom de Patterson?

GERO: Eh bien, c’est une histoire drôle. Voici d’où tout cela vient. Lorsque vous faites la première saison d’un spectacle, c’est la chose la plus écrasante et la plus épuisante de tous les temps. Je n’avais jamais nommé ce personnage. Ce personnage s’appelait Patterson. Et puis, ils faisaient son badge et se disaient: « Nous avons besoin d’un prénom pour son badge. » Et je me disais: «Je ne peux penser à rien de cool. Il suffit de laisser. C’est juste Patterson.  » Ils disaient: « N’avons-nous pas besoin d’un prénom? » Et je me disais: « Non, nous ne le faisons pas. Nous n’avons pas besoin d’un prénom.  » Et puis, c’est juste devenu cette chose. Je me disais: « Personne ne remarquera qu’elle n’a pas de prénom. Et puis, je n’ai pas besoin de penser à un prénom.  » Puis, bien sûr, tout le monde est soudain devenu obsédé par « Attendez, quel est son prénom? » Et puis, c’est devenu un jeu amusant de « Eh bien, maintenant nous pouvons éviter et nous pencher sur le fait que tout le monde veut connaître son nom, et nous ne lui en donnerons pas. » Et puis, j’ai réalisé: « Eh bien, merde, à un moment donné, nous allons devoir faire savoir aux gens ». . . J’ai dit à Ashley dans la saison 2, et elle a adoré. Nous avons juré de garder le secret jusqu’à l’épisode 502. J’espère que les gens ne seront pas déçus.

Blindspot est diffusé jeudi soir sur NBC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.