in

Festival Les fouilles à nu des adolescents des forces de police de la Nouvelle-Galles du Sud ont été jugées illégales, mais aucun officier n’a été inculpé

Des fouilles à nu douteuses menées par les forces de police de la Nouvelle-Galles du Sud sur quatre adolescents dans deux festivals de musique distincts ont été jugées illégales car aucun parent ou tuteur n’était présent, comme l’exige la loi.

Les fouilles à nu ont eu lieu lors de Splendor in the Grass en 2018 et au Lost City Music Festival en 2019. La première, sur une fille de 16 ans à l’événement de Byron Bay à laquelle elle a assisté, et les autres impliquaient trois adolescents, âgés de 15 à 15 ans. et 17 à l’événement Homebush.

Les détails de chaque cas sont assez troublants… Dans le premier, une fille mineure a été invitée à «se déshabiller et s’accroupir» à Splendor in the Grass en 2018 après qu’un chien drogué se soit assis à côté d’elle. La victime se souvient qu’elle «n’a pas pu arrêter de pleurer. J’étais complètement humilié. « 

Selon un rapport, un garçon du Lost City Music Festival s’est fait dire: « Tenez votre putain de cul et soulevez vos couilles et montrez-moi votre gooch. » Un autre garçon a été fouillé à nu et un officier «a pris contact avec ses testicules» sans être ganté.

La Law Enforcement Conduct Commission (LECC) a jugé les quatre affaires illégales. Cependant, aucun des officiers impliqués n’a été accusé de faute – au lieu de cela, la force a été réprimandée pour «manque d’expérience suffisante» et «formation inadéquate».

La police de la Nouvelle-Galles du Sud a fait une brève déclaration: «La police de la Nouvelle-Galles du Sud est déterminée à s’améliorer continuellement et a développé des initiatives pour normaliser les ordres opérationnels et améliorer la conformité.»

Source: Australian Broadcasting Corporation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.