Accueil France « Toute la France voulait des masques, maintenant ils ne les portent pas »

« Toute la France voulait des masques, maintenant ils ne les portent pas »

Émis le: 22/05/2020 – 13: 00Modifié: 22/05/2020 – 13:01

DANS LA PRESSE, vendredi 22 mai: nous examinons ce que les journaux chinois et hongkongais ont à dire sur le projet de Pékin d’imposer de nouvelles lois sur la sécurité, une étude qui remet en question l’efficacité de la stratégie suédoise du «laissez-faire» contre les coronavirus, l’attitude laxiste des Parisiens envers le port du masque et les retrouvailles émotionnelles entre un espagnol et son âne.

Des points de vue radicalement différents émergent sur les nouvelles lois de sécurité de Pékin en Chine, à Hong Kong et dans les pays occidentaux. L’éditorial du China Daily d’aujourd’hui dit que les rapports sur la législation sont « comme un kit de test pour un virus anti-Pékin ». Le journal ajoute que ceux qui trouvent la nouvelle réconfortante ont «la stabilité, la prospérité et l’état de droit à Hong Kong dans leur cœur» et «ceux qui en disent du mal ont surtout une hache à moudre en ce qui concerne le continent chinois».

Le South China Morning Post de Hong Kong cite des politiciens de l’opposition qui disent que l’adoption de cette législation revient à annoncer la mort de la politique «un pays, deux systèmes» et prévoit une nouvelle vague massive de protestations pro-démocratie. Même le coronavirus est concerné, selon le caricaturiste du journal Harry Harrison. Il a représenté une particule virale disant aux autres: « Je pense que Hong Kong est distrait par d’autres problèmes. »

Un rapport de l’agence suédoise de santé publique a révélé qu’à la fin du mois d’avril, un peu plus de 7% de la population de Stockholm avait développé des anticorps contre le coronavirus – ce qui est bien en deçà du minimum de 40% requis pour l’immunité collective. Le Guardian écrit que cela ajoute aux inquiétudes concernant la stratégie de « laissez-faire » du gouvernement suédois pour lutter contre le virus.

Les Parisiens semblent également adopter une attitude de laissez-faire en matière de masques. Le journal Le Parisien est descendu dans les rues de Paris un jeudi très doux pour dénombrer les porteurs de masques. Il a conclu qu’à peine 1 Parisien sur 10 se couvrait le visage. Une personne qui portait un masque a déclaré au journal: «Tout le monde en France réclamait l’accès aux masques. Maintenant qu’ils les ont, ils ne les portent plus.  »

Le journal concède que depuis que le verrouillage a commencé à se relâcher cette semaine, de nombreuses personnes ont été emportées par des retrouvailles avec des amis et la famille et, comme le montre notre dernière histoire, même avec des animaux de compagnie. Un homme en Espagne a filmé ses retrouvailles émotionnelles avec son âne, Baldomera, après deux mois d’intervalle. On la voit se précipiter vers lui en hurlant bruyamment alors qu’il la caresse; il fond en larmes. Vous pouvez regarder la rencontre réconfortante en cliquant sur le lien vidéo dans cet article de Metro news.