in

IBM et HP annoncent d’importantes suppressions d’emplois

Les géants de la technologie IBM et HPE ont annoncé une multitude de suppressions d’emplois et de salaires afin de contrôler les dégâts causés par la pandémie de COVID-19.

Alors que le nombre exact de licenciements est inconnu, un rapport MarketWatch suggère qu’il est susceptible d’être dans les milliers. Dans le but de réduire les coûts de 1 milliard de dollars cette année, HPE a également dévoilé des réductions de salaire drastiques.

«Le travail d’IBM sur un marché hautement concurrentiel requiert de la flexibilité pour remélanger en permanence des compétences de grande valeur, et nos décisions en matière de main-d’œuvre sont prises dans l’intérêt à long terme de notre entreprise», a déclaré le major américain de la technologie dans un communiqué.

Les rapports du WSJ et de Fox Business indiquent que les licenciements couvrent les types d’emplois, les divisions de produits et les emplacements des entreprises aux États-Unis.

Suppressions d’emplois

Selon un rapport du Registre, presque tous les salaires du personnel HPE seront réduits, seuls les vendeurs de première ligne étant exemptés. Plus la position est élevée, plus le pourcentage de baisse est probable.

«Les blocages économiques mondiaux depuis février ont eu un impact significatif sur notre performance financière au T2», a déclaré le PDG de HPE, Antonio Neri. «Nous prenons des mesures décisives pour naviguer dans l’incertitude à court terme, tout en veillant à aligner les ressources pour prioriser les zones de croissance afin que nous soyons bien positionnés pour accélérer notre stratégie de périphérie vers le cloud et répondre aux besoins de nos clients dans un post-COVID -19 monde. « 

Dans une déclaration envoyée au CRN, un porte-parole d’IBM a cité l’extension des prestations d’assurance médicale pour les employés récemment licenciés. «Reconnaissant la situation unique et difficile que cette décision commerciale peut créer pour certains de nos employés, IBM offre une couverture médicale subventionnée à tous les employés américains concernés jusqu’en juin 2021», a déclaré le porte-parole.

Via: CRN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.