in

L’état d’urgence levé sur l’ensemble du territoire au Japon – Actualités

Shinzô Abe, premier ministre du Japon, a annoncé lundi que le gouvernement avait pris la décision de lever l’état d’urgence dans les cinq dernières préfectures du territoire – soit sur l’ensemble du territoire, à compter du mardi minuit. La déclaration vient six jours par rapport à la date prévue – le 31 mai – mais cette nouvelle vient cependant en demi-mesure: le premier ministre tient à rappeler que certaines règles seront toujours appliquées pour contenir la pandémie du COVID-19 à l ‘ origine de toutes ces restrictions.

Les cinq préfectures qui sont, pour l’instant, toujours en état d’urgence sont celles de Tokyo, de Chiba, de Saitama, de Kanagawa et d’Hokkaido. Abe, Yoshihide Suga (Premier Secrétaire du Cabinet), Katsunobu Kato (Ministre de la Santé) et Yasutoshi Nishimura (Ministre de la Revitalisation Economique) Abe a part la suite rencontré le panel des professionnels de la santé, lundi, avant d’arrêter sa décision et de communiquer à ses citoyens.

Vendredi, le gouvernement a dévoilé un plan de «réouverture» de sa ville en trois phases. La première, après avoir levé l’état d’urgence, permet la réouverture des musées, des installations sportives, des écoles et autres lieux publics – mais les spectateurs n’auront pas accès aux lieux assises avant que la deuxième phase ne soit atteinte. Les restaurants et bars ont fermé avant 20 h 00, et il leur sera désormais demandé de fermer avant 22 h 00.

La seconde phase pourrait bien arriver dès ce week-end, ou dans le pire des cas dans trois semaines. Lorsque le gouvernement aura décidé que les conditions sont suffisamment bonnes, les cinémas et salles de spectacles, les auto écoles, les salles d’exposition et de réunions, les commerces «non essentiels» de biens et de services et autres organismes similaires similaires pourront ouvrir lors de la deuxième phase. Ensuite, les salles d’arcades, les parcs de jeux, les espaces à pachinko, les mangas cafés et autres espaces de jeux seront de nouveaux ouverts lors de la troisième phase. Lors de celle-ci, les restaurants et bars pourront rester ouverts jusqu’à minuit.

Le nombre de «visiteurs» maximum autorisé lors de la première phase sera de 50, il s’élèvera à 100 lors de la deuxième phase, puis à 1000 à la troisième. Nuançons cependant ce programme: le gouvernement a demandé aux établissements proposés du divertissement (salles de concerts, restaurants à thème, karaoké, salles de sport, et tout autres bâtiments représentant un risque de cluster) de rester clos au cours de ces trois phases.

Abe a annoncé le 16 avril que le gouvernement national avait prolongé la période de l’état d’urgence, sur l’ensemble du territoire, jusqu’au 6 mai, suite à une réunion avec un panel d’experts de la santé. L’état d’urgence a été rallongé une nouvelle fois jusqu’au 31 mai, mais la semaine passée 39 des 47 préfectures du pays ont été libérées de cet état d’urgence. Les préfectures de Tokyo, Osaka, Kyoto, Chiba, Saitama, Kanagawa, Hyogo et Hokkaido restent pour l’instant concernées par l’état d’urgence.

En date de dimanche, le Japon recensait 16 550 cas (sans compter les 712 malades du navire Diamon Princess) pour 820 décès (sans inclure les 13 décès de l’équipage).

Sources: NHK (2e lien)

Insanely Long Lines a des passagers fumant à l’aéroport de Caroline du Nord

Les «Uncut Gems» snobés par Adam Sandler sont désormais disponibles sur Netflix US