in

Une fusillade mortelle contre Ahmaud Arbery fait l’objet d’une enquête en tant que crime de haine fédéral

Photo d'Ahmaud Arbery à côté de la capture de sa mort

Arbery est photographié à côté d’une pince le montrant trébuchant au sol après avoir été mortellement abattu. Sa mort fait actuellement l’objet d’une enquête pour crime de haine. (Image: AP)

La mort d’un jogger noir abattu par un père et un soleil fait l’objet d’une enquête en tant que crime de haine fédéral, a déclaré un avocat de la famille de la victime.

Lee Merrit, avocat de la famille d’Ahmaud Arbery, a déclaré que le département américain de la Justice enquêtait lundi sur les coups de feu en tant que crime de haine.

Arbery a été abattu le 23 février alors qu’il faisait du jogging dans un quartier de Brunswick, en Géorgie, et sa mort a provoqué l’indignation à travers le pays au milieu des allégations selon lesquelles le coup de feu était à motivation raciale.

Il a été abattu par Gregory McMicheal et son fils Travis, 34 ans, qui ont tous deux été arrêtés et accusés de meurtre et de voies de fait graves.

La vidéo du tournage a été capturée par Roddie Bryan, 50 ans, et montre les derniers moments de la vie d’Arbery alors qu’il est confronté aux McMicheal. Bryan a été arrêté jeudi et inculpé de crime de meurtre et de tentative criminelle de commettre un faux emprisonnement dans le cas de la mort d’Arbery, bien qu’il ait depuis déclaré qu’il n’avait «rien à voir» avec le meurtre.

Cette combinaison d'images prise le jeudi 7 mai 2020 et fournie par le centre de détention du comté de Glynn, en Géorgie, montre Gregory McMichael, à gauche, et son fils Travis McMichael. Les deux hommes ont été inculpés de meurtre lors de la mort par balle d'Ahmaud Arbery, en février, qu'ils avaient poursuivi dans un camion après l'avoir aperçu courir dans leur quartier. (Centre de détention du comté de Glynn via AP)

Gregory McMichael et son fils Travis, 34 ans, ont tous deux été arrêtés pour la mort d’Arbery. (Photo: Centre de détention du comté de Glynn)

Bryan

Roddie Bryan, 50 ans, qui a tourné la vidéo montrant les derniers moments d’Arbery vivants, a depuis été arrêté pour meurtre. (Image: WJAX)

Pour visionner cette vidéo, veuillez activer JavaScript et envisager de passer à un site Web
navigateur qui
prend en charge HTML5
vidéo

‘Je n’avais rien à voir avec ça. J’essaie de ramener ma vie à la normale, et elle a été enduite la semaine dernière. On m’a dit que j’étais un témoin et je ne suis pas sûr de ce que je suis, à part recevoir un tas de menaces », a-t-il déclaré à WJAX.

Gregory McMichael a déclaré que la police avait vu Arbery pour la première fois descendre le cul de Santilla Drive avant la fusillade et pensait qu’il avait été un cambrioleur qui se serait trouvé dans la région. McMichael a déclaré avoir attrapé un magnum .357 et son fils s’est armé d’un fusil de chasse avant de sauter dans leur camion pour poursuivre Arbery. Selon le New York Times, Bryan serait monté dans son véhicule et aurait commencé à suivre les McMichael lorsqu’ils sont passés devant sa maison.

« McMichael a déclaré que l’homme non identifié a commencé à attaquer violemment Travis et que les deux hommes ont alors commencé à se battre au-dessus du fusil de chasse, point auquel Travis a tiré un coup de feu et une seconde plus tard, il y en a eu un autre », a écrit la police.

Plus: Monde

Un porte-parole du ministère de la Justice a confirmé plus tôt ce mois-ci que la division des droits civils du MJ examinait l’affaire, mais un porte-parole du procureur américain du district sud de Géorgie, Bobby Christine, a refusé de commenter cette évolution.

Merritt a déclaré avoir appris que l’affaire faisait l’objet d’une enquête après s’être entretenu avec Christine.

« Notre bureau ne discute pas d’enquêtes actives, y compris de savoir si ces enquêtes ont lieu ou non. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings