in

La ville de Minneapolis poursuivie pour force excessive par des flics contre des manifestants pacifiques

dernières nouvelles

Des manifestants pacifiques ont été attaqués par le PD de Minneapolis, souvent en violation de leurs droits au premier amendement … selon un nouveau recours collectif.

Une femme nommée Annette Williams poursuit la ville au nom de tous les autres manifestants pacifiques comme elle … qui, selon elle, ont été aspergés par des flics d’un irritant chimique « en représailles » pour s’être opposés à des tactiques policières l’arrestation et le meurtre de George Floyd.

Williams dit qu’elle et sa fille protestaient pacifiquement sur un trottoir public le 28 mai lorsque le PD de Minneapolis est passé et a pulvérisé la foule, qui, selon elle, ne présentait aucun danger pour la police.

Elle dit que l’irritant n’était pas non plus utilisé pour dégager un chemin pour les véhicules, car il était dirigé contre des manifestants sur ou autour d’un trottoir. Williams dit que cela l’a forcée, ainsi que d’autres, à retirer les masques portés pour COVID-19, et ils ont commencé à tousser de façon incontrôlable.

Depuis, elle dit qu’elle « souffre de difficultés respiratoires et de douleurs thoraciques qui interfèrent avec ses activités quotidiennes ». Elle ajoute que l’incident a eu un « effet dissuasif » et a découragé les manifestants d’exercer leur droit constitutionnel à la liberté d’expression et de réunion pacifique.

Lire du contenu vidéo

CNN

En plus de tout cela, Williams affirme que le arrestation d’une équipe de nouvelles de CNN le lendemain – qui, comme nous l’avons signalé, et diffusé en direct sur les ondes – souligne « la violation ouverte des droits de première modification par la ville et les forces de police ».

Selon le costume … la police s’est également engagée dans une stratégie de «corral et de combat» contre les manifestants dans le but de les concentrer dans un seul endroit, puis de les gazer et de leur tirer des projectiles non létaux. Williams affirme que cela n’a « aucun objectif tactique autre que de blesser des manifestants par ailleurs pacifiques ».

Elle cherche à obtenir des dommages-intérêts de la ville et veut une ordonnance empêchant les flics de s’engager dans ces pratiques contre des manifestants pacifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.