in

La catastrophe d’Aberfan, Harold Wilson et d’autres événements réels

La Couronne de Netflix ouvre la voie aux TV Bafta Awards de cette année, avec des nominations pour les meilleures séries dramatiques, soutenant l’actrice et actrice pour Helena Bonham Carter en tant que princesse Margaret et Josh O’Connor en tant que jeune prince de Galles.

La troisième saison a également mis en vedette Olivia Colman, lauréate d’un Oscar, en tant que reine Elizabeth II, succédant à la gagnante du Golden Globe Claire Foy, qui a dépeint le monarque de 1947 à 1964, mais elle n’a pas reçu de nomination.

La dernière série a suivi le monarque alors qu’elle et d’autres membres de la famille royale ont navigué sur divers événements historiques, y compris la mort de Sir Winston Churchill et l’atterrissage sur la lune d’Apollo 11, avant de se terminer en 1977, l’année où le prince Charles a fait le connaissance de Lady Diana Spencer.

Téléchargez la nouvelle application Independent Premium

Partager toute l’histoire, pas seulement les gros titres

Télécharger maintenant

Voici les événements réels décrits dans la nouvelle saison de The Crown:

L’élection de Harold Wilson au poste de Premier ministre

Le Premier ministre Harold Wilson prend la parole à Greenford, Londres, 4 mars 1967 (Photo de Michael Stroud / Daily Express / Hulton Archive / .)

Le politicien travailliste Harold Wilson a été premier ministre pendant deux mandats, le premier de 1964 à 1970 et le second de 1974 à 1976.

En 1947, Wilson, âgé de 31 ans, est devenu le plus jeune ministre britannique du Cabinet en 165 ans.

L’acteur vainqueur de la Bafta, Jason Watkins, qui joue l’ancien premier ministre dans The Crown, a déclaré qu’il « avait regardé beaucoup de YouTube et de nombreux documentaires » sur son personnage afin de le dépeindre le plus fidèlement possible.

En tant que Premier ministre, Wilson a supervisé la mise en œuvre de la loi sur le meurtre (abolition de la peine de mort) de 1965, qui a aboli la peine de mort pour meurtre en Grande-Bretagne, et de la loi sur les délits sexuels de 1967, qui a dépénalisé les actes homosexuels en privé entre deux hommes sur l’âge de 21 ans.

Colman a récemment déclaré sa conviction que la reine est «un gaucher», en partie en raison de l’amitié du monarque avec Wilson.

Le dévoilement du conseiller artistique Anthony Blunt en tant qu’espion soviétique

Anthony Blunt avec une peinture du peintre espagnol Diego Velazquez (Photo Lee / .)

Anthony Blunt, historien de l’art britannique, a été nommé arpenteur des tableaux du roi en 1945 par le roi George VI, devenant plus tard arpenteur des tableaux de la reine sous le règne de la reine Elizabeth II.

En 1956, Blunt a reçu la reconnaissance royale pour son travail estimé, étant fait chevalier en tant que chevalier commandant de l’ordre victorien.

Malgré son profil public d’historien de l’art au sein du cercle restreint de la reine, Blunt agissait en coulisse comme un espion soviétique, un fait qui ne s’est révélé que lors de sa confession secrète au MI5 en 1964.

À la suite de ses aveux, le gouvernement britannique a déclaré qu’il garderait secrets les activités d’espionnage de Blunt pendant 15 ans et il a obtenu l’immunité de poursuites.

Son travail d’espion a été rendu public en 1979 lors d’un discours prononcé par le Premier ministre Margaret Thatcher à la Chambre des communes.

La catastrophe d’Aberfan

Les secouristes poursuivent leur recherche de victimes de la catastrophe d’Aberfan, dans le sud du Pays de Galles, où 144 personnes ont perdu la vie (Photo de Jim Gray / .)

À 9 h 15, le 21 octobre 1966, une catastrophe a frappé le village d’Aberfan, dans le sud du Pays de Galles, lorsqu’un déversement de charbon s’est effondré à la suite de fortes précipitations.

L’effondrement de la pointe a provoqué un glissement de terrain, détruisant une école et d’autres bâtiments et entraînant la mort de 144 personnes, dont 116 enfants.

Il a fallu une semaine pour que tous les corps du défunt soient récupérés de l’épave.

Le 29 octobre 1966, la reine et le duc d’Édimbourg ont visité le village pour rendre hommage à ceux qui ont péri.

L’atterrissage sur la lune d’Apollo 11

L’astronaute Edwin E. ‘Buzz’ Aldrin, Jr. salue le drapeau américain à la surface de la lune lors de la mission lunaire Apollo 11, 20 juillet 1969 (NASA / . via .)

Cette année marque un demi-siècle depuis que Neil Armstrong et Buzz Aldrin ont planté leurs pieds sur la surface de la lune lors de la mission Apollo 11, un événement historique qui a eu lieu pendant la course à l’espace entre les États-Unis et l’Union soviétique, rivaux de la guerre froide.

Avant la mission, la reine a écrit un message à laisser sur la lune: «Au nom du peuple britannique, je salue les compétences et le courage qui ont amené l’homme sur la lune. Puisse cette entreprise accroître la connaissance et le bien-être de l’humanité. »

Après la sortie dans l’espace, Armstrong, Aldrin et le pilote du module de commande Michael Collins ont rencontré le monarque à Buckingham Palace.

L’acteur Tobias Menzies, qui incarne le prince Philip dans la saison trois de The Crown, a récemment déclaré à Radio Times comment le drame dépeindrait le duc comme étant «très absorbé par l’héroïsme de ces hommes par rapport à ce qu’il n’a peut-être pas fait de sa propre vie « .

L’investiture du prince de Galles

Le prince Charles s’agenouille devant la reine lors de la cérémonie de son investiture en tant que prince de Galles au château de Caernarfon, Gwynedd, Pays de Galles, 1er juillet 1969 (photo de Fox Photos / Hulton Archive / .)

En 1969, à l’âge de 20 ans, le prince Charles a participé à son investiture officielle en tant que prince de Galles.

Le royal avait précédemment reçu les titres du prince de Galles et de la Terre de Chester à l’âge de neuf ans.

La cérémonie d’investiture, qui a eu lieu le 1er juillet 1969 au château de Caernarfon, dans le nord-ouest du Pays de Galles, a été télévisée et a réuni 4.000 personnes.

Le prince Charles a été investi par sa mère, la reine, qui lui a conféré cinq insignes: une épée, une couronne, une bague, une verge d’or et un manteau.

Au cours de la procédure, le prince de Galles a prononcé le serment: «Moi, Charles, prince de Galles, je deviens votre homme de vie et de membre lige et de culte terrestre, de foi et de vérité que je vous porterai pour vivre et mourir contre toutes sortes de gens . « 

La décolonisation des pays d’Afrique et des Caraïbes de l’Empire britannique

La reine Elizabeth II lors d’une visite du Commonwealth dans les Caraïbes, mars 1966 (Photo par Express / Hulton Archive / .)

La troisième saison de The Crown dépeint la décolonisation de certains pays d’Afrique et des Caraïbes de l’Empire britannique.

Les événements présentés dans l’émission de télévision ont été précédés par la rébellion de Mau Mau, qui s’est produite au Kenya en 1952 pour protester contre les colons britanniques, souligne Historic UK.

Quatre ans plus tard, le Soudan du Nord-Est, le Soudan, a obtenu son indépendance de l’Empire britannique, suivi du Ghana en 1957.

Les pays sous domination coloniale britannique en Afrique ont continué à déclarer leur indépendance jusqu’en 1966, à l’exception de la Namibie, qui a accédé à l’indépendance en 1990.

Dans les Caraïbes, la Jamaïque et Trinité-et-Tobago ont obtenu leur indépendance de l’Empire britannique en 1962, la Barbade accédant à l’indépendance en 1966 et le reste des îles des Caraïbes orientales emboîtant le pas dans les années 1970 et 1980.

La mort de Sir Winston Churchill

Le cortège aux funérailles nationales de Sir Winston Churchill descend Whitehall, Londres, 30 janvier 1965 (Photo de Fox Photos / Hulton Archive / .)

En 1965, Sir Winston Churchill est décédé à l’âge de 90 ans, avec des funérailles d’État pour le premier ministre en temps de guerre.

Après sa mort, le corps de Churchill resta en état pendant trois jours à Westminster Hall, avant ses funérailles à la cathédrale Saint-Paul.

Un cortège funèbre a été organisé pour le politicien, qui comprenait environ 2 500 soldats et membres du public.

Bien qu’il soit de coutume que la Reine ne participe pas aux funérailles, elle l’a fait à l’occasion de la mort de Churchill.

Relation de la princesse Margaret avec Roddy Llewellyn et divorce d’Antony Armstrong-Jones

Roddy Llewellyn à Tanger, Maroc, 14 mai 1978, et Antony Armstrong-Jones, David Armstrong-Jones et Princes Margaret tenant Lady Sarah Armstrong-Jones, 1964 (.)

Ayant précédemment documenté les relations de la princesse Margaret avec Peter Townsend et Antony Armstrong-Jones, la troisième saison de The Crown amène un troisième prétendant dans le giron – Roddy LLewellyn, baronnet et jardinier avec lequel elle a une relation de huit ans.

La princesse Margaret et Llewellyn se sont rencontrées pour la première fois en 1973, lors de leur introduction en Écosse, selon la BBC.

Une photographie du couple en vacances sur l’île de Mustique dans les Caraïbes a suscité la controverse lorsqu’elle a été publiée par un tabloïd en 1976.

Non seulement la royale était encore mariée à Antony Armstrong-Jones à l’époque, mais il y avait également une différence d’âge de 17 ans entre elle et le jeune Llewellyn.

Le divorce de la princesse Margaret avec Armstrong-Jones en 1978 a marqué la première fois qu’un membre de la famille royale a divorcé depuis Henry VIII et Catherine d’Aragon au XVIe siècle.

Première rencontre du prince Charles avec Camilla Shand

Le prince Charles parle à Camilla Parker Bowles lors d’un match de polo, juillet 1975 (Rex Features)

La nouvelle saison de The Crown documente l’introduction d’une femme importante dans la vie du prince Charles – sa deuxième épouse, Camilla Parker Bowles, jouée par Emerald Fennell.

Le prince Charles a rencontré Camilla – puis Camilla Shand – lors d’un match de polo en 1970.

Alors que le couple est devenu romantique, lorsque Charles est parti dans les Caraïbes pour servir dans la Royal Navy pendant huit mois, Camilla s’est fiancée à Andrew Parker Bowles.

Elle et le prince Charles sont restés des amis proches, le royal étant même nommé le parrain de son fils, Tom, né en décembre 1974.

La quatrième saison de l’émission, qui est actuellement en production, dépeindra la rencontre du prince Charles et le mariage de feu Lady Diana Spencer et la façon dont sa relation avec Camilla a affecté leur union.

la gauche
    Créé avec Sketch.
    
        
        
            
            
            
        
    
    
        
            
                
                    
                    
                        
                        
                    
                
            
        
    

        
    
    droite
    Créé avec Sketch.

1/38 Rayonnant en bleu

La reine est représentée dans un manteau azur avec un détail de boutonnage en zigzag alors qu’elle assiste à l’ouverture du National Cyber ??Security Center à Londres le 14 février 2017.

.

2/38 En gras pour Pâques

La reine quitte le service du dimanche de Pâques à la chapelle St George au château de Windsor le 5 avril 2015, portant un manteau bleu ciel et un chapeau assorti.

.

3/38 Tout sourire en lilas

La reine Elizabeth II était tout sourire lorsqu’elle a assisté au rassemblement de Braemar le 3 septembre 2016, vêtue d’un ensemble violet orné de lignes verticales et diagonales.

.

4/38 Noël coloré

Magenta était la couleur de choix pour le monarque le jour de Noël en 2014, alors qu’elle assistait au service du jour de Noël avec la famille royale à l’église de Sandringham.

.

5/38 Apporter un éclat de couleur à l’hippodrome

Parmi une mer de costumes gris, la Reine s’est distinguée au Royal Ascot le 17 juin 2016, vêtue d’un manteau rose saumon et d’un chapeau à plumes.

.

6/38 Royalement radieux

Alors que Noël est généralement associé au rouge et au vert, en 2017, la reine a assisté au service religieux du jour de Noël à l’église Sainte-Marie-Madeleine dans une teinte accrocheuse orange vif.

.

7/38 La mode estivale bien faite

La reine Elizabeth II a pleinement embrassé l’arrivée de l’été le 23 mai 2017, lorsqu’elle a assisté à une garden-party au palais de Buckingham en jaune tournesol.

.

8/38 L’élégance royale à son meilleur

La monarque a revêtu un look très royal lors de l’ouverture officielle du Parlement au Palais de Westminster le 25 mai 2010, assortissant sa couronne à une robe à motifs dorés, des bijoux en perles et un petit sac à main en or.

.

9/38 Trouver la doublure argentée

La reine est représentée dans un ensemble floral en argent à l’hôtel Serena à Kampala, en Ouganda, alors qu’elle assistait au banquet de la reine pour les chefs de gouvernement du Commonwealth le 23 novembre 2007.

.

10/38 Une reine de la tête aux pieds

Le 14 juillet 2000, la reine Elizabeth II portait sa tenue complète pour le service de l’Ordre de Saint-Michel et Saint-Georges à la cathédrale Saint-Paul.

. / .

11/38 Vert de délice

La reine semblait être de bonne humeur lorsqu’elle a assisté au rassemblement de Braemar à Braemar, en Écosse, le 1er septembre 2007, portant un ensemble vert émeraude.

.

12/38 Hommage à l’Irlande

Le 17 mai 2011, la reine Elizabeth II est devenue le premier monarque à visiter Dublin, en Irlande depuis 1911. La reine a honoré le pays en portant une teinte écume de mer verte.

.

13/38 Coordination des couleurs

Le 18 octobre 2014, la reine a assisté à la journée des champions britanniques BQIPCO à l’hippodrome d’Ascot, vêtue d’une tenue qui combinait le bleu foncé avec une teinte plus claire.

14/38 Violet royal

Le monarque a enfilé la couleur royale pourpre lors d’une apparition à l’aéroport international James Armstrong Richardson, récemment ouvert, à Winnipeg, au Canada, le 3 juillet 2010.

.

15/38 Une rencontre joyeuse et canine

Deux des plus grands intérêts apparents de la reine portent des tenues colorées et des corgis. Ses passions se sont combinées le 1er mai 2012, lorsqu’elle a rencontré un groupe de corgis à Sherborne Abbey à Sherborne, en Angleterre, vêtue d’un ensemble fuchsia.

.

16/38 Ne jamais laisser la pluie mouiller ses esprits

Au fil des ans, la reine a été vue à plusieurs reprises en faisant correspondre ses parapluies avec ses tenues. Le 10 mai 2016, la monarque a été photographiée lors d’une garden-party royale au palais de Buckingham, associant son ensemble bubblegum pink à un parapluie transparent et rose.

.

17/38 Un très joyeux Noël

Un autre jour, un autre parapluie assorti. La Reine a opté pour un manteau rouge avec garniture en fourrure le jour de Noël 2015.

.

18/38 Un ensemble d’été floral

La Reine est entrée dans l’esprit de l’été lors d’une visite à Winnipeg, au Canada, le 3 juillet 2010, vêtue d’une robe à motifs roses et jaunes et d’un chapeau rose vif. L’apparition de plusieurs corgis lors de l’événement l’a probablement mise de bonne humeur.

.

19/38 Subtil mais élégant

Bien que moins coloré que les tenues habituelles de la reine, cet ensemble était toujours un choix audacieux pour le monarque lors de sa visite au British Garden à Hanover Square à New York le 6 juillet 2010.

.

20/38 Une occasion royale

Pour célébrer le 92e anniversaire de la reine, le monarque a assisté à une représentation spéciale au Royal Albert Hall en son honneur. La reine portait une robe mi-longue conçue avec un motif floral doré.

.

21/38 Multicolore au maximum

Le 24 mai 2010, la reine a assisté à un aperçu VIP du Chelsea Flower Show au Royal Hospital Chelsea. Sa tenue semblait correspondre aux fleurs qu’elle parcourait, combinant une multitude de couleurs vibrantes.

.

22/38 Menthe fraîche

La Reine a revêtu une nuance de vert menthe alors qu’elle assistait au service de la Sainte Communion lors de l’inauguration du 7e Synode général de l’Église d’Angleterre le 14 novembre 2000.

. / .

23/38 Pervenche positive

La reine a coupé une silhouette chic en quittant l’abbaye de Westminster après un service pour marquer le centenaire de la constitution australienne le 7 juillet 2000, portant un pardessus bleu ciel et un chapeau bleu foncé.

. / .

24/38 Bleu royal

Une couleur digne d’une reine, le monarque a revêtu du bleu royal lors d’une visite au Centre national de tennis récemment ouvert à Roehampton, Londres, le 29 mars 2007.

. / .

25/38 Une couleur digne d’une reine

Le choix de couleurs de la tenue de la reine était parfaitement adapté à la cérémonie de mise en service du HMS Queen Elizabeth le 7 décembre 2017. Sa fille Anne, la princesse royale, a suivi.

.

26/38 Gras en rouge

La reine a revêtu du rouge écarlate en accueillant l’émir du Qatar, le cheikh Hamad bin Khalifa al Thani, à sa résidence de Windsor le 26 octobre 2010 lors d’une visite d’État.

.

27/38 En rose au polo

La reine Elizabeth II rayonnait de rose le 16 juin 2013, en photo lors de la finale de la Coupe de la Reine Cartier au Guards Polo Club d’Egham, en Angleterre.

.

28/38 Portant rose en France

Un portrait de la reine a été pris lors de sa troisième visite officielle en France le 11 juin 1992. Sur la photo, le monarque portait des gants gris avec un manteau rose, un chapeau et des bijoux en perles.

. / .

29/38 Une célébration haute en couleurs

Pour célébrer le mariage du duc et de la duchesse de Cambridge le 29 avril 2011, la reine portait une nuance de jaune vif aux noces.

.

30/38 Éclatante luminosité

Le dernier jour d’une visite d’État de quatre jours en Allemagne, le 26 juin 2015, la reine portait un manteau jaune citron et un chapeau assorti.

.

31/38 Jamais personne pour se fondre dans la foule

En visitant le centre commercial Lexicon à Bracknell le 19 octobre 2018, la reine a opté pour une teinte vibrante de turquoise pour sa tenue.

.

32/38 Vert herbe

La monarque semblait correspondre à la verdure de son environnement lorsqu’elle est arrivée au festival d’Epsom sur l’hippodrome d’Epsom Downs le 4 juin 2005.

.

33/38 Faire passer les fleurs au niveau supérieur

Lors d’une visite à Nicosie, à Chypre, le 19 octobre 1993, la reine a embrassé les fleurs au neuvième degré, vêtue d’une robe à motifs bleus à manches trois-quarts, d’un chapeau orné de fleurs assorties et portant un beau bouquet de fleurs.

. / .

34/38 Commander la salle

Assise sur le trône du Souverain d’or, la Reine a prononcé un discours lors de l’ouverture officielle du Parlement à la Chambre des Lords le 21 juin 2017 portant un manteau bleu vif et une robe à fleurs à motifs jaunes et bleus.

.

35/38 Chic en bordeaux

Le monarque a opté pour un look bordeaux tout en assistant au service du Commonwealth Day 2018 à l’abbaye de Westminster le 12 mars 2018.

Chris Jackson / .

36/38 Scintillant en or

Le 19 novembre 2012, la reine a assisté à la représentation de Royal Variety au Royal Albert Hall dans une robe portefeuille ornée de rayures or et argent.

.

37/38 Une célébration poignante

La reine Elizabeth II a combiné le bleu et le turquoise olympiques pour l’ensemble qu’elle a choisi de porter pour la commémoration du centenaire de la RAF le 10 juillet 2018.

.

38/38 Un amour durable de la couleur

La reine a clairement toujours eu l’œil pour les couleurs vives. Ici, le monarque apparaît à l’hippodrome d’Epsom Downs en 1960, vêtu d’une tenue jaune canari.

.

1/38 Rayonnant en bleu

La reine est représentée dans un manteau azur avec un détail de boutonnage en zigzag alors qu’elle assiste à l’ouverture du National Cyber ??Security Center à Londres le 14 février 2017.

.

2/38 En gras pour Pâques

La reine quitte le service du dimanche de Pâques à la chapelle St George au château de Windsor le 5 avril 2015, portant un manteau bleu ciel et un chapeau assorti.

.

3/38 Tout sourire en lilas

La reine Elizabeth II était tout sourire lorsqu’elle a assisté au rassemblement de Braemar le 3 septembre 2016, vêtue d’un ensemble violet orné de lignes verticales et diagonales.

.

4/38 Noël coloré

Magenta était la couleur de choix pour le monarque le jour de Noël en 2014, alors qu’elle assistait au service du jour de Noël avec la famille royale à l’église de Sandringham.

.

5/38 Apporter un éclat de couleur à l’hippodrome

Parmi une mer de costumes gris, la Reine s’est distinguée au Royal Ascot le 17 juin 2016, vêtue d’un manteau rose saumon et d’un chapeau à plumes.

.

6/38 Royalement radieux

Alors que Noël est généralement associé au rouge et au vert, en 2017, la reine a assisté au service religieux du jour de Noël à l’église Sainte-Marie-Madeleine dans une teinte accrocheuse orange vif.

.

7/38 La mode estivale bien faite

La reine Elizabeth II a pleinement embrassé l’arrivée de l’été le 23 mai 2017, lorsqu’elle a assisté à une garden-party au palais de Buckingham en jaune tournesol.

.

8/38 L’élégance royale à son meilleur

La monarque a revêtu un look très royal lors de l’ouverture officielle du Parlement au Palais de Westminster le 25 mai 2010, assortissant sa couronne à une robe à motifs dorés, des bijoux en perles et un petit sac à main en or.

.

9/38 Trouver la doublure argentée

La reine est représentée dans un ensemble floral en argent à l’hôtel Serena à Kampala, en Ouganda, alors qu’elle assistait au banquet de la reine pour les chefs de gouvernement du Commonwealth le 23 novembre 2007.

.

10/38 Une reine de la tête aux pieds

Le 14 juillet 2000, la reine Elizabeth II portait ses insignes complets pour le service de l’Ordre de Saint-Michel et Saint-Georges à la cathédrale Saint-Paul.

. / .

11/38 Vert de délice

La reine semblait être de bonne humeur lorsqu’elle a assisté au rassemblement de Braemar à Braemar, en Écosse, le 1er septembre 2007, portant un ensemble vert émeraude.

.

12/38 Hommage à l’Irlande

Le 17 mai 2011, la reine Elizabeth II est devenue le premier monarque à visiter Dublin, en Irlande depuis 1911. La reine a honoré le pays en portant une teinte écume de mer verte.

.

13/38 Coordination des couleurs

Le 18 octobre 2014, la reine a assisté à la journée des champions britanniques BQIPCO à l’hippodrome d’Ascot, vêtue d’une tenue qui combinait le bleu foncé avec une teinte plus claire.

14/38 Violet royal

Le monarque a enfilé la couleur royale pourpre lors d’une apparition à l’aéroport international James Armstrong Richardson, récemment ouvert, à Winnipeg, au Canada, le 3 juillet 2010.

.

15/38 Une rencontre joyeuse et canine

Deux des plus grands intérêts apparents de la reine portent des tenues colorées et des corgis. Ses passions se sont combinées le 1er mai 2012, lorsqu’elle a rencontré un groupe de corgis à Sherborne Abbey à Sherborne, en Angleterre, vêtue d’un ensemble fuchsia.

.

16/38 Ne jamais laisser la pluie mouiller ses esprits

Au fil des ans, la reine a été vue à plusieurs reprises en faisant correspondre ses parapluies avec ses tenues. Le 10 mai 2016, la monarque a été photographiée lors d’une garden-party royale au palais de Buckingham, associant son ensemble bubblegum pink à un parapluie transparent et rose.

.

17/38 Un très joyeux Noël

Un autre jour, un autre parapluie assorti. La Reine a opté pour un manteau rouge avec garniture en fourrure le jour de Noël 2015.

.

18/38 Un ensemble d’été floral

La Reine est entrée dans l’esprit de l’été lors d’une visite à Winnipeg, au Canada, le 3 juillet 2010, vêtue d’une robe à motifs roses et jaunes et d’un chapeau rose vif. L’apparition de plusieurs corgis lors de l’événement l’a probablement mise de bonne humeur.

.

19/38 Subtil mais élégant

Bien que moins coloré que les tenues habituelles de la reine, cet ensemble était toujours un choix audacieux pour le monarque lors de sa visite au British Garden à Hanover Square à New York le 6 juillet 2010.

.

20/38 Une occasion royale

Pour célébrer le 92e anniversaire de la reine, le monarque a assisté à une représentation spéciale au Royal Albert Hall en son honneur. La reine portait une robe mi-longue conçue avec un motif floral doré.

.

21/38 Multicolore au maximum

Le 24 mai 2010, la reine a assisté à un aperçu VIP du Chelsea Flower Show au Royal Hospital Chelsea. Sa tenue semblait correspondre aux fleurs qu’elle parcourait, combinant une multitude de couleurs vibrantes.

.

22/38 Menthe fraîche

La Reine a revêtu une nuance de vert menthe alors qu’elle assistait au service de la Sainte Communion lors de l’inauguration du 7e Synode général de l’Église d’Angleterre le 14 novembre 2000.

. / .

23/38 Pervenche positive

La reine a coupé une silhouette chic en quittant l’abbaye de Westminster après un service pour marquer le centenaire de la constitution australienne le 7 juillet 2000, portant un pardessus bleu ciel et un chapeau bleu foncé.

. / .

24/38 Bleu royal

Une couleur digne d’une reine, le monarque a revêtu du bleu royal lors d’une visite au Centre national de tennis récemment ouvert à Roehampton, Londres, le 29 mars 2007.

. / .

25/38 Une couleur digne d’une reine

Le choix de couleurs de la tenue de la reine était parfaitement adapté à la cérémonie de mise en service du HMS Queen Elizabeth le 7 décembre 2017. Sa fille Anne, la princesse royale, a suivi.

.

26/38 Gras en rouge

La reine a revêtu du rouge écarlate en accueillant l’émir du Qatar, le cheikh Hamad bin Khalifa al Thani, à sa résidence de Windsor le 26 octobre 2010 lors d’une visite d’État.

.

27/38 En rose au polo

La reine Elizabeth II rayonnait de rose le 16 juin 2013, en photo lors de la finale de la Coupe de la Reine Cartier au Guards Polo Club d’Egham, en Angleterre.

.

28/38 Portant rose en France

Un portrait de la reine a été pris lors de sa troisième visite officielle en France le 11 juin 1992. Sur la photo, le monarque portait des gants gris avec un manteau rose, un chapeau et des bijoux en perles.

. / .

29/38 Une célébration haute en couleurs

Pour célébrer le mariage du duc et de la duchesse de Cambridge le 29 avril 2011, la reine portait une nuance de jaune vif aux noces.

.

30/38 Éclatante luminosité

Le dernier jour d’une visite d’État de quatre jours en Allemagne, le 26 juin 2015, la reine portait un manteau jaune citron et un chapeau assorti.

.

31/38 Jamais personne pour se fondre dans la foule

En visitant le centre commercial Lexicon à Bracknell le 19 octobre 2018, la reine a opté pour une teinte vibrante de turquoise pour sa tenue.

.

32/38 Vert herbe

La monarque semblait correspondre à la verdure de son environnement lorsqu’elle est arrivée au festival d’Epsom sur l’hippodrome d’Epsom Downs le 4 juin 2005.

.

33/38 Faire passer les fleurs au niveau supérieur

Lors d’une visite à Nicosie, à Chypre, le 19 octobre 1993, la reine a embrassé les fleurs au neuvième degré, vêtue d’une robe à motifs bleus à manches trois-quarts, d’un chapeau orné de fleurs assorties et portant un beau bouquet de fleurs.

. / .

34/38 Commander la salle

Assise sur le trône du Souverain d’or, la Reine a prononcé un discours lors de l’ouverture officielle du Parlement à la Chambre des Lords le 21 juin 2017 portant un manteau bleu vif et une robe à fleurs à motifs jaunes et bleus.

.

35/38 Chic en bordeaux

Le monarque a opté pour un look bordeaux tout en assistant au service du Commonwealth Day 2018 à l’abbaye de Westminster le 12 mars 2018.

Chris Jackson / .

36/38 Scintillant en or

Le 19 novembre 2012, la reine a assisté à la représentation de Royal Variety au Royal Albert Hall dans une robe portefeuille ornée de rayures or et argent.

.

37/38 Une célébration poignante

La reine Elizabeth II a combiné le bleu et le turquoise olympiques pour l’ensemble qu’elle a choisi de porter pour la commémoration du centenaire de la RAF le 10 juillet 2018.

.

38/38 Un amour durable de la couleur

La reine a clairement toujours eu l’œil pour les couleurs vives. Ici, le monarque apparaît à l’hippodrome d’Epsom Downs en 1960, vêtu d’une tenue jaune canari.

.

Pour jeter un œil à tous les costumes les plus exquis présentés sur The Crown, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings