in

BMG s’engage à revoir les contrats historiques et à refaire la diversité en gage contre le racisme

À la suite des protestations internationales contre la mort de George Floyd et d’autres hommes et femmes noirs aux mains des policiers, BMG s’est engagé à agir. Et les délais.

Une semaine après « Black Out Tuesday », BMG a exposé sa position sur le racisme et les inégalités.

La compagnie de musique a fait passer un message à des milliers de ses artistes et auteurs-compositeurs avec un engagement: «Nous devons jouer notre rôle dans la lutte contre les injustices historiques infligées aux Noirs.»

Conscient du «record de traitement honteux des artistes noirs» par l’industrie de la musique, le message se lit comme suit: «nous avons commencé un examen de tous les contrats de disques historiques. Si des inégalités ou des anomalies sont détectées, BMG élaborera un plan pour y remédier dans les 30 jours. . « 

BMG promet également d’aborder la diversité au sein de son milieu de travail. «À l’instar de nombreuses compagnies de musique, chez BMG, la réalité est que les Noirs ne sont pas aussi bien représentés qu’ils le sont au sein des populations dans lesquelles nous opérons. Nous ne sommes pas aussi divers que nous pourrions l’être », indique le communiqué.

«Malgré de nombreuses initiatives au fil des ans, nous n’avons pas fait suffisamment de progrès. Nous nous engageons à le faire et élaborerons un plan à cet effet. Dans les 30 jours. »

Le racisme et l’injustice sociale «existent dans les 12 pays dans lesquels nous opérons. Nous devons jouer notre rôle pour y faire face. Chaque bureau de BMG élaborera un plan à cet effet », ajoute BMG. Encore une fois, une action est attendue dans les 30 jours. L’horloge tourne.

BMG a distribué ses assurances via un message contextuel sur son application myBMG, conçue à l’origine comme un portail de redevances. Aujourd’hui, il est devenu une plate-forme de communication entre BMG et ses plus de 1 000 clients, et a été utilisé au moins deux fois récemment pour partager des informations sur le coronavirus.

Dirigée par son PDG Hartwig Masuch, BMG a ouvert ses portes le 1er octobre 2008 et a travaillé sur des sorties pour des centaines d’artistes, notamment Kylie Minogue, Rick Astley, Iron Maiden, Tame Impala, Cypress Hill, Ringo Starr et bien d’autres.

Lisez l’intégralité du message de BMG sur le racisme ci-dessous.

Black Out Tuesday: une semaine après

Nous sommes déterminés que l’action de la semaine dernière est plus qu’un carré noir dans un message sur les réseaux sociaux ou une série de slogans.

Nous devons jouer notre rôle pour lutter contre les injustices historiques infligées aux Noirs.

Mercredi dernier, nous avons entamé un voyage conçu pour apporter un changement durable.

Nous savons que nous ne pouvons pas changer le monde par nous-mêmes, mais nous sommes déterminés à en changer notre part. Pour le meilleur.

Conscient du bilan honteux de l’industrie de la musique à l’égard des artistes noirs, nous avons commencé à revoir tous les contrats de disques historiques. Bien que BMG n’ait commencé ses activités qu’en 2008, nous avons acquis de nombreux catalogues plus anciens. S’il y a des inégalités ou des anomalies, nous créerons un plan pour y remédier. Dans les 30 jours.

À l’instar de nombreuses compagnies de musique, chez BMG, la réalité est que les Noirs ne sont pas aussi bien représentés qu’ils le sont dans les populations au sein desquelles nous opérons. Nous ne sommes pas aussi divers que nous pourrions l’être. Malgré de nombreuses initiatives au fil des ans, nous n’avons pas fait suffisamment de progrès. Nous nous engageons à le faire et élaborerons un plan à cet effet. Dans les 30 jours.

Le racisme et l’injustice sociale existent dans les 12 pays dans lesquels nous opérons. Nous devons jouer notre rôle pour y faire face. Chaque bureau BMG élaborera un plan à cet effet. Dans les 30 jours.

Le Blackout Tuesday a été un moment de réflexion important. Le véritable test pour nous tous est maintenant de trouver un plan de changement crédible.

Nous nous engageons à le faire.

#BlackLivesMatter

Votre équipe BMG