Accueil International La coalition dirigée par l’Arabie saoudite au Yémen est retirée de la...

La coalition dirigée par l’Arabie saoudite au Yémen est retirée de la liste noire des Nations Unies pour le meurtre d’enfants

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a retiré une coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite d’une liste noire des Nations Unies, plusieurs années après qu’elle ait été nommée pour la première fois et condamnée pour avoir tué et blessé des enfants au Yémen.

Points clés:

La coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite est officiellement sur la liste noire depuis trois ans.Elle a été ajoutée en 2016 puis supprimée par l’ancien secrétaire général Ban Ki-moon en attendant l’examen.L’ONU a déclaré que « tout échec » à réduire davantage les décès d’enfants entraînerait la coalition étant remis en vente

M. Guterres a déclaré que la coalition serait radiée de la liste « suite à une diminution importante et durable des meurtres et des mutilations dus aux frappes aériennes » et à la mise en œuvre de mesures visant à protéger les enfants.

Mais il a ajouté que la coalition serait soumise à un an de surveillance et que « tout échec » à réduire davantage le nombre d’enfants victimes entraînerait sa réinscription l’année prochaine.

La coalition a tué ou blessé 222 enfants au Yémen l’année dernière, a écrit M. Guterres dans son rapport annuel au Conseil de sécurité des Nations unies.

Il a déclaré que les Houthis étaient responsables de 313 de ces pertes et que les forces gouvernementales yéménites ont fait 96 victimes. Contrairement à la coalition dirigée par l’Arabie saoudite, les deux restent sur la liste noire annuelle des enfants et des conflits armés.

Un homme transporte une jeune fille à travers les décombres après une frappe aérienne au Yémen.Un homme transporte une jeune fille à travers les décombres après une frappe aérienne au Yémen. La coalition a tué ou blessé 222 enfants au Yémen l’année dernière, a écrit M. Guterres dans son rapport annuel au Conseil de sécurité de l’ONU (.: Khaled Abdullah).

La mission saoudienne auprès des Nations Unies n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires sur le rapport.

« Le Secrétaire général ajoute un nouveau niveau de honte à sa » liste de honte « en supprimant la coalition dirigée par l’Arabie saoudite et en ignorant les propres preuves de l’ONU de violations graves contre les enfants, » Jo Becker, directeur du plaidoyer pour les droits de l’homme pour les droits de l’homme Regardez, a déclaré dans un communiqué.

Le Yémen est embourbé dans le conflit depuis que le groupe allié iranien Houthi a évincé le gouvernement de la capitale Sanaa en 2014.

La coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite est intervenue en 2015 dans le but de restaurer le gouvernement.

«Absolument pas» contraint de retirer la coalition de la liste: l’envoyé de l’ONU

Un soldat saoudien tire un mortierUn soldat saoudien tire un mortier Le conflit au Yémen est largement considéré comme une guerre par procuration entre l’Arabie saoudite et l’Iran. (.)

La coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite figure officiellement sur la liste noire depuis trois ans.

Il avait été brièvement ajouté à la liste noire en 2016, puis supprimé par l’ancien Secrétaire général Ban Ki-moon en attendant son examen.

À l’époque, M. Ban a accusé l’Arabie saoudite d’exercer des pressions indues « inacceptables » après que des sources ont déclaré à . que Riyad avait menacé de couper certains fonds de l’ONU. L’Arabie saoudite a nié avoir menacé M. Ban.

Liste noire de la honte

Des groupes de défense des droits humains affirment qu’une coalition dirigée par l’Arabie saoudite a bombardé des hôpitaux, des écoles et des maisons au Yémen au cours de l’année écoulée et a commis de « graves violations » contre des enfants.

Lire la suite

Lorsqu’on lui a demandé si l’ONU avait subi des pressions pour retirer la coalition dirigée par l’Arabie saoudite de la liste cette année, l’envoyée des Nations Unies pour les enfants et les conflits armés, Virginia Gamba, a déclaré aux journalistes: « Je peux répondre très très clairement – absolument pas . « 

Le rapport de l’ONU ne soumet pas ceux qui sont énumérés à l’action mais fait honte aux parties aux conflits dans l’espoir de les pousser à mettre en œuvre des mesures pour protéger les enfants.

Cela a longtemps été controversé avec des diplomates affirmant que l’Arabie saoudite et Israël ont tous deux exercé des pressions ces dernières années afin de rester sur la liste.

Des pays ou des groupes peuvent être mis sur liste noire pour avoir tué, blessé ou maltraité des enfants, enlevé ou recruté des enfants, refusé l’accès à l’aide aux enfants ou ciblé les écoles et les hôpitaux.

.

  • Histoire de l'Arabie Saoudite par Madawi AlRasheed
    Cette mise à jour des analyses édition des défis internes et externes faisant face à l’Arabie saoudite dans le XXIe siècle. Deux nouveaux chap...
  • L’Islam est-il un ennemi de l’Occident par Tamara Sonn
    New York Washington Madrid Londres et maintenant Paris D la liste des villes de l’ouest ciblés par les terroristes islamistes radicales mènent ji global...
  • L’Islam est-il un ennemi de l’Occident par Tamara Sonn
    New York Washington Madrid Londres et maintenant Paris D la liste des villes de l’ouest ciblés par les terroristes islamistes radicales mènent ji global...