Accueil Sports Rugby Pourquoi je pense que déménager à Montpellier me convient

Pourquoi je pense que déménager à Montpellier me convient

Cobus Reinach est à un stade de sa carrière où le demi de mêlée lié à Montpellier estime qu’il «devait être agressif» face à la croissance qu’il poursuit, écrit CRAIG LEWIS.

La semaine dernière, le club français a officiellement confirmé la signature du joueur de 30 ans des Northampton Saints pour un contrat de trois ans.

Reinach rejoindra son compatriote vainqueur de la Coupe du monde Handre Pollard dans le club du Top 14, qui abrite également ses compatriotes sud-africains Bismarck du Plessis, Paul Willemse, Jan Serfontein, Johan Goosen et Jacques du Plessis.

Le départ de Reinach de Northampton marque la fin d’un passage incroyablement réussi au club anglais pour l’ancien demi de mêlée des Sharks, mais dans une interview exclusive avec SARugbymag.co.za, il a expliqué le raisonnement derrière sa décision de se rendre en France.

«Je suis tellement content de cette décision et je suis vraiment heureux de pouvoir enfin en parler. C’est le secret le moins bien gardé de l’année! Je suis à une étape de ma carrière où je dois être agressif face à la croissance que je poursuis. Ironiquement, c’est mon déménagement à Northampton qui m’a montré à quel point il est important de choisir le bon club au bon moment.

« Donc, même si ma famille et moi sommes extrêmement heureux ici, je quitte Northampton avec un cerf rustique [peaceful heart] parce que l’un, c’est le bon moment – j’ai donné absolument tout ce que j’avais à donner, et j’ai appris tout ce que les saints ont à enseigner. Et deuxièmement, je pense que je vais au bon endroit – Montpellier et le Top 14 offrent les opportunités dont j’ai besoin à ce stade pour grandir en tant que joueur. »

LIRE: Reinach a élevé son jeu en Angleterre

Avant l’annulation de la saison 2019-20 Top 14 en raison de la pandémie de coronavirus, Montpellier était en huitième position du classement, et l’ambitieux club français cherchera sans aucun doute à émerger en tant que prétendants au titre une fois qu’une nouvelle saison pourra commencer.

Sur le plan personnel, Reinach dit qu’il pensait que la compétition était une arène très compétitive qui le mettrait au défi de poursuivre son évolution en tant que joueur.

«Je ne pense pas que le Top 14 nécessite un ensemble de compétences différent de celui de la Premiership. Ce n’est pas comme quand je venais du sud au nord. Comme je l’ai dit précédemment, à mon avis, le Top 14 est actuellement la compétition la plus difficile au niveau du club.

«L’intensité de la compétition est une grande attraction pour moi. Si vous regardez les noms que le Top 14 attire, il est impossible de ne pas vouloir en faire partie. En entrant sur le terrain avec ces gars-là, vous n’aurez d’autre choix que de soulever et d’améliorer tous les aspects de votre jeu. »