in

Les diffusions Pokémon Esports sont tout simplement les meilleures pour atteindre les nouveaux arrivants

L'illustration de l'article intitulé iPokémon / i Esports Broadcasts est tout simplement le meilleur pour atteindre les nouveaux arrivants Capture d’écran: Nintendo

C’est peut-être bizarre, mais j’aime regarder Pokémon bien plus que d’y jouer. Je n’ai pas sérieusement joué à un titre Pokémon depuis SoulSilver en ’09, et je n’en ai pas fini depuis Pokémon Blue depuis le début de l’année 1996. Pourtant, malgré mon aversion apparente pour tout ce qui concerne Pocket et Monster, je suis obsédé par Pokémon esports.

Mon affinité pour les combats de monstres de poche compétitifs pourrait avoir à voir avec la barrière d’entrée relativement faible. Généralement, les émissions e-sport sont conçues pour plaire aux personnes qui comprennent déjà les tenants et les aboutissants du jeu. C’est très bien, et comment fonctionnent les sports de viande traditionnels. Mais c’est agréable de voir une émission d’esports prendre le temps de décomposer ce qui se passe à son public. Bien sûr, les casteurs et les analystes existent pour remplir ce rôle, mais les détails – la différence entre la raison pour laquelle un match a été gagné ou perdu ou comment vous pouvez gagner vos propres matchs – se perd dans la sauce.

Les jeux Pokémon sont différents de leurs frères tireurs, poignards et punchy en ce sens qu’ils se sentent comme les seuls titres d’esport qui courtisent activement le joueur occasionnel et l’observateur. Les émissions Pokémon sponsorisées officielles tisseront des discussions stratégiques et des didacticiels de base sur les combats entre chaque match tout en offrant des conseils sur la façon dont vous, le joueur, pouvez être le meilleur, comme personne ne l’a jamais été.

Voir par vous-même. La Pokémon Players Cup a commencé il y a quelques semaines avec des invitations en ligne pour Pokken Tournament DX et Pokémon Sword / Shield. J’ai commencé ma frénésie avec Pokken Tournament, m’attendant à regarder deux Pokémon dont je n’avais jamais entendu parler auparavant d’une génération que j’avais complètement ratée, se battant la merde l’un sur l’autre. Mais ces lanceurs du tournoi Pokken m’ont donné raison. En écoutant comment ils expliquaient l’utilisation des super mouvements et soutenaient les activations de mon, j’avais l’impression d’avoir mis fin à la vod après avoir légitimement appris quelque chose de plus que « Haha Pikachu Libre va bzzt. »

Pendant l’un des matchs, les casteurs ont spéculé que l’un des joueurs choisirait son combattant normal, un Darkrai, à utiliser contre l’Aegislash de son adversaire. Quand il a choisi un Braixen à la place, les casters ont perdu leur merde.

Leurs cris excités à propos d’un Braixen de tous les mons m’ont apporté le plus grand sourire et m’ont rappelé pourquoi j’aime l’esport, tous les esports, même ceux où j’apprends toujours ce qui se passe. La passion dans leur voix, les rires, les cris, c’est contagieux et ça donne envie de s’amuser. Ce qui, avec la façon dont ces émissions sont accessibles et informatives, rend les jeux plus faciles que jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.