in

Osbournes revient à la télévision dans une nouvelle série paranormale

La famille Osbourne revient (partiellement) à la télévision.

Dans une nouvelle série pour Travel Channel, Ozzy, Sharon et leur fils Jack seront présentés avec des images d’activités paranormales – telles que des OVNIS, des fantômes et des maisons hantées – et auront la liberté de discuter de son authenticité.

Intitulée The Osbournes Want to Believe, l’émission marquera le retour uni des membres de la famille à la télévision après leur série à succès au début des années 2000, The Osbournes. La fille Kelly, qui est apparue dans la populaire émission MTV, est particulièrement absente du groupe, mais ne participera pas au nouveau programme. La fille aînée, Aimee, sera également absente, poursuivant sa décision de s’exclure de tous les efforts de réalité d’Osbourne.

The Osbournes Want to Believe est une sorte de continuation pour Jack, qui héberge également la série surnaturelle Portals to Hell pour la chaîne de voyage. Une soirée de veille pour ce spectacle, organisée pendant les premiers jours de la pandémie de COVID-19, a fourni une partie de l’inspiration pour la nouvelle série.

« J’étais un grand fan de X-Files – le plus gros nerd de tous les temps », a expliqué Jack à Variety de sa fascination pour le surnaturel. «J’ai lu tous les livres, regardé tous les épisodes. Et donc, pour moi, en tant qu’enfant, c’était comme un passe-temps ringard – le paranormal, les OVNIS et les fantômes. « 

Le plus jeune Osbourne semble enthousiaste à l’idée d’amener Ozzy et Sharon dans le monde des phénomènes paranormaux. « Nous voyons si je peux me moquer de mes parents », a plaisanté Jack, ajoutant qu’il s’attend à ce que l’expérience soit « très amusante ».

Le spectacle d’une heure – tourné en grande partie dans la maison d’Osbournes pendant le verrouillage du coronavirus – sera présenté le 2 août.

L’équipe de Star Wars propose une mise à jour sur le film mystère de Mandalorian, Obi-Wan et Taika Waititi

Bebe Rexha retarde la sortie de l’album jusqu’à ce que «le monde soit dans un meilleur endroit»