in

La Norvège donne la priorité aux réfugiés LGBT

Fierté à Oslo, Norvège (Photo: .)

Les réfugiés lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres seront prioritaires en Norvège.

Le gouvernement norvégien a confirmé que les réfugiés LGBT +, groupes et individus, auront la priorité lors du transfert d’un pays d’asile vers un autre pour une réinstallation permanente.

« Malheureusement, dans de nombreux pays, vous n’êtes pas libre d’aimer qui vous voulez », a déclaré Grude Kreek Almeland, secrétaire d’État aux Affaires d’intégration au ministère norvégien de l’Éducation.

«Dans près de 70 pays, l’homosexualité est criminelle et ceux qui violent les normes de genre et de sexualité peuvent faire l’objet de persécutions et de discrimination dans leur pays d’origine.

Défilé de la fierté à travers la ville avec des drapeaux arc-en-ciel à Oslo, Norvège (Photo: .)

«Nous modifions actuellement les lignes directrices pour le travail des réfugiés transférés afin que [LGBT] personne… devrait avoir la priorité. »

Les lignes directrices ont été saluées par l’eurodéputée polonaise Sylwia Spurek, qui a déclaré que « chaque pays devrait aborder les droits de l’homme de cette manière ».

Les fonctionnaires disent que la décision est de protéger la communauté queer en Norvège et de reconnaître que les réfugiés peuvent avoir besoin de fuir la persécution en raison de leur orientation sexuelle.

La Norvège a été classée cinquième pour les droits humains LGBT + en 2020 par ILGA-Europe dans son rapport annuel sur le continent, qui incluait une note de 84% pour les questions d’asile.

En raison de la pandémie de coronavirus, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et l’Organisation internationale des Nations Unies pour les migrations ont temporairement interrompu les opérations glocales.

La Norvège s’est vu attribuer un «quota flottant» pour accueillir 3 000 réfugiés transférés chaque année.

Covid Free

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.