in

Trois cadres d’Ubisoft partent en raison d’allégations d’inconduite

Le PDG et cofondateur Yves Guillemot a réitéré que les mesures étaient essentielles pour mettre fin aux «comportements toxiques» et aider Ubisoft à «améliorer et renforcer» sa culture. Il a soutenu que l’inconduite était en nette opposition avec des valeurs qu’il « n’a jamais compromises – et ne le fera jamais ».

Ces départs supplémentaires surviennent quelques jours seulement après qu’une multitude d’allégations ont fait surface contre de nombreux employés dans les bureaux d’Ubisoft. Les accusations allaient du harcèlement sexuel et de l’intimidation aux abus, au racisme et aux représailles. Certains des accusateurs ont ajouté que les ressources humaines et la direction ne tiendraient pas compte des plaintes, ce qui permettrait au personnel de poursuivre son inconduite.

Le calendrier inhabituel du week-end n’est probablement pas une coïncidence. Les démissions des dirigeants ont été annoncées juste avant la vitrine Forward d’Ubisoft, qui a lieu aujourd’hui (12 juillet) à 15h HE. En théorie, cela résout les problèmes fondamentaux qui affligent Ubisoft et lui permet de se concentrer davantage sur les jeux à venir plutôt que sur les troubles internes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.