Accueil Sports Willian «rejette le transfert» à l’Inter Miami de David Beckham dans un...

Willian «rejette le transfert» à l’Inter Miami de David Beckham dans un avenir incertain à Chelsea

Willian a rejeté un accord lucratif de l’Inter Miami de David Beckham car son avenir reste incertain.

La nouvelle tenue de la MLS tenait à ajouter la star de Chelsea à son équipe alors qu’ils regardaient un nom de chapiteau.

L’accord de Willian à Stamford Bridge est presque conclu avec les deux parties, jusqu’à présent, incapables de s’entendre sur une prolongation.

Cela laisse la porte ouverte pour un transfert gratuit quelque part, mais il ne semble pas que ce sera la Floride après que Willian a rejeté l’approche de l’Inter, rapporte le Telegraph.

Le joueur de 31 ans était désireux de signer un nouvel accord de trois accords pour rester dans l’ouest de Londres, mais Chelsea n’était pas disposé à en offrir plus de deux.

L’avenir de Willian demeure incertain (Image: .) Lire plus d’articles connexes Lire plus d’articles connexes

Tottenham, l’équipe pour laquelle Willian semblait sur le point de signer en 2013, aurait contacté l’ailier et fait une offre saine.

Jose Mourinho était le patron des Blues lorsque Willian s’est rendu à Stamford Bridge, mais il est désormais responsable des Spurs.

Le Brésilien a déjà avoué qu’il souhaitait jouer en Amérique, mais tant qu’il reste à son apogée, il souhaite continuer à appliquer son métier en Europe.

Willian a déclaré récemment: « Je veux bien terminer la saison si je pars, ou peut-être que je peux rester.

David Beckham avait envisagé Willian lors de la signature de l’Inter Miami

« Je ne sais pas mais ce que je veux maintenant, c’est bien jouer et que Chelsea termine dans le top quatre.

« Je me sens bien. Nous avons eu un mois pour bien nous préparer avec beaucoup d’entraînement physique, donc tous les joueurs se sentent bien pour jouer et nous l’avons montré sur le terrain.

« Nous devons continuer. Nous savons que les équipes qui viennent de derrière veulent gagner pour entrer dans le top quatre aussi, nous devons donc faire notre travail. »