in

August Alsina se connecte avec Rick Ross sur le morceau « Enchevêtrements »

August Alsina a fait équipe avec Rick Ross sur un nouveau single intitulé … attendez … « Enchevêtrements ».

L’auteur-compositeur-interprète a annoncé la sortie samedi soir sur les réseaux sociaux, partageant un extrait de la bande originale d’une scène de papa américain.

Le titre du morceau est une référence évidente à la romance présumée d’Alsina avec Jada Pinkett Smith, qui a récemment décrit leur relation comme un « enchevêtrement ». Alsina a co-signé le mot choix.

«Si vous cherchez la définition de« l’enchevêtrement », c’est une relation complexe et difficile. C’était exactement cela,» dit-il à Vulture. « Je pense que c’est juste le langage qui a probablement retenu l’attention des gens. Mais je dois certainement être d’accord avec le fait qu’il s’agisse d’un enchevêtrement. C’était définitivement quelque chose de compliqué, une dynamique compliquée. »

Alsina et Ross sont apparus ensemble sur une poignée de morceaux, dont « Benediction » et « Do You Mind » de DJ Khaled. Leur dernière collaboration était particulièrement appropriée, car Ross était celui qui a suggéré à Alsina de transformer les citrons en limonade en nommant son prochain album Entanglement.

« Ce garçon August a un vrai talent maintenant », a récemment déclaré Ross sur Instagram Live. « Ce n *** a peut vraiment chanter maintenant. Si ce n *** a lâché cet album le mois prochain … Entanglement, l’album, à venir. Cette salope partira. »

Vous pouvez écouter « Entanglements » maintenant sur Apple Music et via Spotify ci-dessous. Sur la piste, Rick Ross utilise un jeu de mots intelligent pour mentionner Will et Jada Pinkett.

« Shawty se penchant sur mon épaule, remettant en question ma volonté / Jaded par sa beauté mais sa réputation vraiment solide », rappe-t-il.

Le single arrive moins d’un mois après qu’Alsina a livré son album de 27 titres, The Product III: stateofEMERGEncy.

Xbox Live Gold supprime les abonnements annuels sur le site Web

GitHub a fini de déposer ses codes open source dans l’Arctique