in

Patty Smyth a refusé Van Halen parce qu’ils buvaient trop

Après le départ de David Lee Roth, Van Halen s’est tourné vers Patty Smyth pour le remplacer, mais l’ancien chanteur de Scandal les a refusés, en partie à cause de leur consommation d’alcool.

«Ils étaient de gros buveurs», a-t-elle déclaré à Stereogum. « Je ne bois pas. » De plus, elle ne voulait pas quitter sa ville natale: « Je ne me suis jamais vu vivre à Los Angeles, je me suis dit: ‘Je viens de New York, on ne déménage pas à LA' »

L’offre venait d’Eddie Van Halen, avec qui elle s’était liée d’amitié. Mais même si elle a refusé, il y avait un scénario qu’elle aurait accepté.

« Tout est sémantique car si [Eddie] m’avait dit: ‘Faisons un disque’, alors j’aurais dit oui à ça « , a-t-elle poursuivi. » Mais rejoindre le groupe – à moi alors, ‘Oh mon Dieu, ils se battent tout le temps, lui et son frère, et je ne veux pas entrer dans une situation instable. Et j’étais probablement fortement hormonée parce que j’étais enceinte de huit mois, donc j’étais dans un état d’esprit de la façon dont je devais prendre soin de moi. Mais j’ai regretté de l’avoir refusé. Pendant longtemps je l’ai regretté. Quand vous commencez à avoir des regrets, je me suis dit: ‘Oh mec, j’aurais gagné tellement d’argent.’

«Et je n’ai jamais rien dit à ce sujet pendant des années», a-t-elle déclaré. «J’ai reçu un appel d’Ed et il m’a dit: ‘Écoutez, je ne dis pas que je vous ai demandé de vous joindre parce que je ne veux pas que Sammy Hagar ressemble à [he was] deuxième choix », et je me suis dit« OK ». Donc je n’en ai jamais parlé après ça. Je suis comme, d’accord, je n’ai pas besoin de le dire aux gens. Si quelqu’un me le demandait, je n’ai pas menti mais je n’en ai pas vraiment parlé. « 

Plus tôt dans la journée, Smyth a annoncé qu’elle sortait son premier album de tout nouveau matériel depuis l’effort éponyme de 1992, qui mettait en vedette son duo à succès avec Don Henley, « Parfois l’amour juste n’est pas assez. » It’s About Time arrivera le 9 octobre et présentera le nouveau single « Drive », intégré ci-dessous et des reprises de « Downtown Train » de Tom Waits et « Ode to Billie Joe » de Bobbie Gentry.

Spy Kids: le réalisateur Robert Rodriguez sur le pouvoir de la représentation

Logic abandonne son dernier album «  No Pressure  »: diffusez-le maintenant