in

Le PDG d’Epic Games dénonce Apple, le «  monopole  » de Google App Store

« Ils [Apple] empêchent toute une catégorie d’entreprises et d’applications d’être engloutis dans leur écosystème en excluant les concurrents de chaque aspect de leur entreprise qu’ils protègent », a déclaré Sweeney.

Epic avait précédemment mis Fortnite à la disposition des appareils Android non pas en l’offrant sur le Google Play Store, mais via un lanceur sur le site Web de Fortnite qui a téléchargé le jeu. Cela a permis à Epic d’éviter les frais de 30% de Google. Mais le processus de téléchargement était trop complexe pour de nombreux utilisateurs, alors Fortnite a finalement été lancé sur Google Play plus tôt cette année. Sweeney a déclaré que la société prévoyait toujours d’amener Epic Games Store sur Android. « Google étouffe essentiellement intentionnellement les magasins concurrents en ayant des barrières et des obstructions dans l’interface utilisateur », a déclaré Sweeney.

Epic n’est pas la première entreprise à dénoncer les frais de 30% d’Apple et de Google. En mars de l’année dernière, le PDG de Spotify, Daniel Ek, a déposé une plainte pour concurrence déloyale contre Apple auprès de la Commission européenne, citant les frais comme les forçant à gonfler artificiellement le prix de son abonnement Spotify Premium. En juillet dernier, Tinder a introduit un processus de paiement par défaut dans son application Android destiné à contourner les frais du Google Play Store.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.