in

Déversement de pétrole à Maurice: où est le navire qui fuit du pétrole?

une vue aérienne du MV Wakashio, un vraquier qui s'est récemment échoué au large de la côte sud-est de l'île Maurice et qui fuit du pétrole
Le MV Wakashio, un vraquier qui fuit du pétrole (Photo: AP)

Un pétrolier fuit du carburant après que le navire s’est échoué au large de la côte mauricienne, ce qui a amené le gouvernement local à déclarer un «état d’urgence environnementale».

Le MV Wakashio transportait environ 4 000 tonnes de carburant lorsque sa coque a été compromise après s’être échoué le 25 juillet.

Alors que le Premier ministre Pravind Jugnauth appelle la France à aider à contenir le déversement, voici ce que vous devez savoir sur les zones touchées par celui-ci.

Où se trouve la fuite d’huile du MV Wakashio?

Le navire a fui du carburant sur un récif de corail protégé et dans les célèbres lagons bleus de Maurice.

Le pétrolier, qui tentait de se rendre de la Chine au Brésil, est actuellement bloqué près de la pointe d’Esny et du parc marin de Blue Bay – à plus d’un kilomètre au large de la côte mauricienne dans l’océan Indien.

Le directeur du climat et de l’énergie de Greenpeace Afrique, Happy Khambule, a également déclaré que la lagune de Mahébourg était menacée par le déversement, déclarant: «  Des milliers d’espèces autour des lagons immaculés de Blue Bay, Pointe d’Esny et Mahebourg risquent de se noyer dans une mer de pollution, avec des conséquences désastreuses pour l’économie, la sécurité alimentaire et la santé de Maurice.

Image satellite de la marée noire de Maurice
Une image satellite de la marée noire (Photo: DOCUMENT / . via .)

La nation insulaire dépend de la santé des lagunes pour apporter à la fois nourriture et tourisme, M. Jugnauth affirmant que le déversement «représente un danger» pour l’île.

L’équipage du navire a été récusé après s’être échoué et, au départ, il a été signalé que les autorités n’avaient trouvé aucune preuve d’un déversement.

Cependant, jeudi, le ministère de l’Environnement a annoncé l’apparition d’une fuite, avec Nagashiki Shipping, la société propriétaire du pétrolier, affirmant que «  le mauvais temps et les coups constants  » avaient endommagé le navire.

Un communiqué du gouvernement a déclaré qu’une enquête policière avait été ouverte sur des problèmes tels qu’une éventuelle négligence.

PLUS: l’explosion de Beyrouth «  aurait pu être causée par une roquette ou une bombe  »

PLUS: la France est sur le point de rejoindre la liste de quarantaine du Royaume-Uni après que les cas ont atteint un niveau élevé après le verrouillage

Suivez Metro sur nos réseaux sociaux, sur Facebook, Twitter et Instagram.

Partagez vos opinions dans les commentaires ci-dessous.

Covid gratuit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.