in

L’Australie interdite l’import et la vente des romans graphiques No Game, No Life – News

Le Bureau National de la classification australienne a révélé que le premier, deuxième et neuvième tomes des light novels No Game, No Life de Yuu Kamiya étaient interdits de vente en Australie.

Le bureau à publier la classification des romans le 23 juillet, déclarant qu’ils «décrivent ou représentent, d’une manière qui pourrait offenser un adulte raisonnable, une personne qui a, ou donne l’impression d’avoir, moins de 18 ans (que celle-ci soit impliquée dans une activité sexuelle ou non). »(Article 1er, point b))

Pour le neuvième tome, le bureau justifie son choix par le fait que «la publication décrite, représente, exprime ou fait affaire avec la sexualité, la mauvaise utilisation de drogue ou l’addiction, le crime, la cruauté, la violence ou un phénomène révoltant ou détestable de telle manière qu’elle offense la décence et les propriétés usuellement acceptées par les adultes responsables et ne devraient pas être classifiées »; et pour le même motif que les précédents tomes: qu’elle «décrit ou représente, d’une manière qui pourrait offenser un adulte raisonnable, une personne qui a, ou donne l’impression d’avoir, moins de 18 ans (que celle -ci soit impliquée dans une activité sexuelle ou non). »(Articles 1 (a) et (b)).

D’après le site du bureau, les titres dont la classification est rejetée sont les titres qui ne peuvent être vendus, loués, promus ou importés en Australie. Les médiums -18 contiennent des contenus dont l’impact est très fort et qui tombe généralement en dehors des normes de la communauté ».

Le bureau avait qualifié l’anime adapté de ces light novels comme interdis au moins de 15 ans, le 13 août 2015, pour motif d’une forte présence de thèmes sexuels. Il reste malgré tout disponible à la vente. Le film d’animation No Game, No Life Zero a également été restreint le 10 novembre 2017 pour sa violence et ses thèmes. Si le bureau le classifie donc comme un titre «pas recommandé pour les enfants de moins de quinze ans», il reste cependant autorisé de voir et d’acheter le titre.

Rappelons que le parti politique l’Alliance des Centres pour les élections d’État d’Australie du Sud avait demandé au bureau de porter leur attention sur ces romans. En février, le sénateur Stirling Griff, de l’Alliance des centres sud-australiens, a émis la demande de vérification soit faite quant aux mangas et anime accessibles en Australie, exprimant lui aussi des inquiétudes quant à l’exploitant infantile représenté dans ces médias. La branche de Sydney des librairies Livres Kinokuniya a retiré sept catalogue de mangas de son, parmi lesquels No Game, No Life, en réponse à Connie Bonaros.

Les romans No Game, No Life sont sortis en 2012, Kamiya en assurant tant le scénario que les graphismes – il était déjà prêté à l’exercice avec A Dark Rabbit Has Seven Lives (Itsuka Tenma no Kurousagi), qui a inspiré un anime.

L’adaptation en anime, de 12 épisodes, est sortie en 2014. Le film d’animation est sorti en 2017. L’adaptation en manga, que l’on doit à Hiiragi, est sortie en 2013, et est disponible en France chez Ototo.

Sora et Shiro sont deux frères et soeurs: le plus grand est sans emploi, la plus jeune, déscolarisée. Ils vivent ensemble confinés chez eux, en marge de la société. Sur Internet, on parle comme une véritable légende urbaine, au vu de leur talent aux jeux vidéo. Le monde réel, lui, n’est rien de plus qu’un «jeu pourri» pour la fratrie. Mais un beau jour, quelqu’un se surnommant «Dieu» les transports soudainement dans un autre monde où tout serait déterminé par les jeux! Ces deux rebuts de la société dev-ils les sauveurs de ce nouveau monde?

Remerciements à CatSword et Greboruri.

Sources: Bureau de classification australienne (2e lien, 3e lien)