in

Le manga Dokuhime no Hitsugi sera conclu en octobre – Actualités

Le numéro de septembre du Nemuki +, édité par Asahi Shimbun Publications, a révélé mercredi que le manga Dokuhime no Hitsugi de Mitsukazu Mihara s’achèverait dans l’édition de novembre du magazine, le 13 octobre prochain.

Le premier tome compilé de l’ouvrage, publié le 19 juin dernier, révélait que la série prendrait fin avec son deuxième volume.

Il fait suite au manga précédent de Mihara, Dokuhime, qui suit l’histoire d’une jeune femme dont les fluides sont devenus toxiques après qu’elle a ingéré une petite quantité de poison dans sa jeunesse.

Dokuhime no Hitsugi est sorti dans le Nemuki +, édité par Asahi Shimbun Publication, en avril 2017. Le titre original s’est conclu en 2012 et a été compilé en cinq tomes.

Le manga original est disponible en France aux éditions Vegetal Manga, sous le titre Doku Hime, la Princesse Poison. Voici le synopsis:

Il est un royaume où les princesses sont aussi belles que dangereuses. Dès leur plus jeune âge, les belles sont nourries de tous les poisons que comptent la pharmacopée et apprennent l’art de la séduction et de la tromperie. Leur corps devient une arme, létale à chaque baiser. Ces princesses poisons deviennent l’élite des services secrets de leur majesté. Un jour, il est décidé de se débarrasser du souverain d’un pays voisin, un peu trop belliqueux. Connaissant son penchant pour les jeunes filles, la meilleure des princesses poisons est envoyée pour une alliance … mortelle. Doku Hime, la princesse poison est un manga type de la nouvelle génération d’auteurs underground. Beau et vente à la fois, politiquement incorrect, esthétique et gothique, sadomasochiste et romantique, angoissant et nihiliste. Le graphisme de Mitsukazu Mihara a la subtilité nécessaire pour rendre cette histoire très crue et violente encore plus inoubliable. Mais, plus qu’un beau manga c’est une véritable histoire politique et un roman d’espionnage passionnant qui sait tenir le lecteur en haleine.

L’autrice signe le manga The Embalmer qui a été adapté en 2007 en un drame. Le titre a été conclu en 2013 après une pause de trois ans.

Source: numéro de septembre du Nemuki +

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.