in

Un bain de soleil aux seins nus défendu en France après que des femmes ont dit de se couvrir

Femme aux seins nus en train de bronzer
La police a été forcée de s’excuser suite à la réaction du public

La police a déclenché un tollé public après avoir demandé aux baigneuses seins nus de se couvrir sur une plage du sud de la France.

Les politiciens du centre, de gauche et de droite se sont unis dans la condamnation, le ministre de l’Intérieur défendant les bains de soleil topless comme une «liberté française fondamentale».

Deux gendarmes à Sainte-Marie-la-Mer, à 110 km au sud de Montpellier, ont demandé à trois femmes baigneuses de mettre leurs hauts la semaine dernière après une plainte d’un vacancier.

La police a été forcée de s’excuser pour sa «faute» et son «manque de tact» après que la nouvelle ait fait la une des journaux nationaux.

Des témoins Marie Hebrard ont déclaré à une chaîne de télévision locale qu’elle avait vu la police dire aux femmes de se couvrir sur la plage jeudi dernier. Mme Hebrard a déclaré qu’ils «se sont arrêtés pour parler à une femme d’environ 60 ans. Nous n’avons pas pu entendre ce qu’ils ont dit, mais nous avons vu que la femme était agitée après leur départ, visiblement bouleversée et cherchait frénétiquement dans son sac son haut de bikini».

Mme Hebrard a déclaré qu’elle était choquée que les policiers aient ensuite abordé d’autres femmes seins nus.

«  Mon âme féministe a pris la parole et je suis allée les voir pour leur demander si elles pensaient que se faire bronzer seins nus était une offense à la décence. Ils m’ont demandé de passer à autre chose », a-t-elle déclaré.

En vertu de la loi française, les bains de soleil topless sont autorisés sur les plages sauf interdiction par un règlement local, ce qui n’est pas le cas à Sainte-Marie-la-Mer.

Les bains de soleil aux seins nus ont d’abord pris pied en France dans les années 1960, lorsque Brigitte Bardot a popularisé le «  monokini  » alors que le féminisme de la deuxième vague balayait l’Europe. Il est devenu un point de fierté nationale dans les années 1970, après qu’une tentative conservatrice d’interdire cette pratique ait été vaincue.

Un touriste bains de soleil seins nus à la plage de Canet-en-Roussillon, France
Le droit de prendre un bain de soleil seins nus est considéré comme une liberté française fondamentale (Photo: .)

Les officiers ont été accusés de porter atteinte à une liberté typiquement française à un moment où les critiques affirment qu’une vague de puritanisme balaie le pays.

Le député du parti au pouvoir En Marche, Aurélien Taché, a dénoncé l’incident comme scandaleux: «Quand l’Etat arrêtera-t-il d’essayer de donner des leçons de morale, en particulier aux femmes? Chacun est libre de s’habiller ou de se déshabiller comme il l’entend.

Le maire de Cannes, David Lisnard, a critiqué une « pudibonderie régressive », tandis qu’une députée socialiste de l’opposition, Christine Pirès Beaune, a mené l’indignation de la gauche, se disant « marre de tous ces puritains et moralisateurs ».

À l’autre bout du spectre politique, Jean Messiha, un haut responsable du Rassemblement national d’extrême droite, a affirmé que l’incident mettait en lumière une menace pour «l’identité» française.

La police des Pyrénées-Orientales a déclaré que deux agents patrouillant sur la plage avaient été approchés par une famille de vacanciers se plaignant que la présence de trois baigneurs seins nus dérangeait leurs enfants.

«Voulant calmer les choses, les policiers ont demandé aux personnes concernées si elles accepteraient de mettre leur haut de maillot de bain», indique le communiqué, concédant que les actions avaient été «maladroites».

Le conseil de Sainte-Marie-la-Mer a déclaré que les agents n’avaient pas le pouvoir de demander aux femmes de se couvrir.

Un communiqué a déclaré: «  Le conseil considère qu’une femme se faisant bronzer seins nus n’est en aucun cas une offense à la décence ou au bon comportement. Les conseillers sont très attachés au principe de la liberté républicaine.

Les Françaises affirment avoir été parmi les premières à prendre un bain de soleil seins nus au début des années soixante. Cependant, il est en baisse, en particulier chez les femmes plus jeunes.

22% ont déclaré avoir été seins nus à la plage dans un sondage l’année dernière, contre 43% en 1985. Les sociologues disent que les préoccupations concernant le cancer de la peau, la honte corporelle et la peur du harcèlement sexuel sont parmi les raisons de cette baisse.

Contactez notre équipe de nouvelles en nous envoyant un e-mail à [email protected]

Pour plus d’histoires comme celle-ci, consultez notre page d’actualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.