in

Killer Instinct (1994) Critique de la musique du jeu vidéo

Bienvenue dans Morning Music, le nouveau lieu de rencontre quotidien de Kotaku pour les amateurs de jeux vidéo et les sons cool qu’ils produisent. Le régal sonore d’aujourd’hui (en quelque sorte) est l’album gratuit de Nintendo en 1995, Killer Cuts, qui était la bande originale des raves illégales et underground de Minoru Arakawa.

Si « jeu reconnaît le jeu », il s’ensuit que « nerd reconnaît nerd. » Et en tant que nerd, je peux vous dire qu’aucune grande société de jeux vidéo des années 1990 n’était aussi désespérément pas cool que Nintendo.

(Clause de non-responsabilité: Nintendo et Sega étaient des sociétés capitalistes projetant de fausses images par le biais de la publicité pour inciter les gens à acheter des produits, et qui s’en fout si quelque chose est «cool» … mais bon! Amusons-nous avec ça.)

… Comme je le disais, le plus mauvais, c’est que Nintendo a reconnu son manque de fraîcheur vis-à-vis de Sega vers 1993, 1994 et a commencé à essayer d’être cool. En essayant. Et si vous essayez de toute évidence, vous n’êtes pas cool. Mais tout à coup, Nintendo annonçait des promotions avec les Butthole Surfers, exhortant les clients à «Play It Loud» et sortant l’album ringard Killer Cuts.

Très cool:

Aussi cool et pas atrocement gênant:

Nintendo / World of Nintendo (YouTube)

Le trio de joueurs le plus cool que vous ayez jamais rencontré:

Nintendo / World of Nintendo (YouTube)

(C’était quoi ce bordel avec ces prétendus employés de NoA.)

Quoi qu’il en soit, Killer Cuts. Le chasseur Killer Instinct (longplay) de 1994 infusé sans relâche de Rare était un billet chaud dans les arcades, et pour promouvoir le lancement du port SNES 1995 (longplay), Nintendo a emballé dans une bande-son remixée avec les 100000 premiers exemplaires ou à peu près. C’est Killer Cuts (playlist / VGMdb), et c’est le genre de musique comique criarde que Nester, Birdo, Little Mac et Ken Lobb pourraient faire peur s’ils s’échappaient de leurs cages sous le QG de Nintendo.

Jouons fort:

Nintendo / KillerInstinctHQ (YouTube)

Je veux dire peu importe, c’est bien. Variement idiot et criard (comme le jeu lui-même) et souvent dans des styles peu pertinents pour son jeune public adolescent, mais peu importe. Si vous ignorez les échantillons souvent odieux, certains des morceaux les plus techno ne sont pas totalement supprimés des morceaux de Tekken de mardi. Et j’avoue avoir une affection réticente pour cette première chanson ridicule d’Orchid, «KI Feeling». Mais j’ai peu de nostalgie pour Killer Instinct ou Killer Cuts en général, donc cette couche d’attrait est principalement perdue pour moi. (J’étais plus un stan pour l’hilaribad Mortal Kombat: The Album (VGMdb), auquel je me suis une fois engagé dans un combat mémorable de Boardwalk Laser Tag.)

Killer Cuts semble être un mélange étrange d’OST et d’album arrangé, beaucoup plus le dernier que le premier. Mais si vous comparez « Yo Check This Out! » De Killer Cuts au « Boxing Gym » de Killer Instinct arcade OST, par exemple, les pistes sont identiques. On ne sait pas combien d’autres pistes de Killer Cuts proviennent directement de l’arcade, ce que je n’ai pas la patience de déterminer.

En parlant de ça, voici l’OST d’arcade Killer Instinct (peut-être un fanrip, c’est trouble) qui a déclenché toute cette bizarrerie. Lequel préfères-tu?

Ouais, Killer Instinct était plutôt ringard avant même de frapper les clubs.

Nous terminons avec des images divulguées de l’une des raves clandestines troublantes d’Arakawa. D’innombrables nerds d’espionnage ont opté pour Dunkaroos et Ecto Cooler pour faire passer ces images en contrebande, alors jouons-les à voix haute et diffusons-les largement (… nous allons l’atelier cela) pour nous assurer que leur sacrifice n’a pas été vain.

C’est tout pour la musique du matin d’aujourd’hui! Je pense que cela répond à la toute première demande que j’ai reçue dans les commentaires ici. Je suis désolé que cela se soit passé de cette façon.

Étiez-vous plus dans Killer Instinct que moi? Ecoutons. Je serai de retour lundi! Pour l’instant, si vous voulez bien m’excuser, je dois encaisser un gros chèque de Sega. Euh … ça sonne mal … comment supprimer …? Tellement mauvais aux ordinateurs … Euh, cliquez sur … « publier »? … Ahhh, merde!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.