in

Noname s’excuse après avoir demandé à Disney de stimuler la mort de Black Boy

Noname a présenté ses excuses après avoir appelé Disney à «relancer» la nouvelle de la mort d’un garçon noir handicapé non armé aux mains de la police en Afrique du Sud.

Mercredi, Nathaniel Julius, 16 ans, atteint du syndrome de Down, a été tué par balle à Eldorado Park. La police aurait été à l’origine de la mort, des témoins oculaires disant au citoyen que les policiers avaient demandé à Julius d’expliquer ce qu’il faisait, mais qu’il avait du mal à répondre en raison de son handicap. Il aurait ensuite été abattu et jeté à l’arrière d’un fourgon de police, a affirmé sa famille. Noname a attiré l’attention sur sa mort sur Twitter, mais ses moyens ont suscité des critiques.

« Mon intention n’était pas du tout d’utiliser la mort de Nathaniel pour critiquer Beyoncé. Je m’excuse si c’est ainsi que ça s’est passé », a-t-elle écrit sur Twitter. « Ça fait mal de voir @disney, une entreprise d’un milliard de dollars, profiter de la probabilité des Noirs et ne rien faire pour soutenir les personnes noires qui meurent des suites de la violence de l’État. Je prends la responsabilité et je m’excuse sincèrement auprès de sa famille. # Justice pourNathanielJulius. »

Le tweet qui a provoqué un retour de bâton contre le rappeur et activiste de Chicago disait simplement: « Hey @Disney si le noir est roi, vous augmenterez cela. » Beaucoup l’ont critiquée pour avoir utilisé la mort d’un jeune garçon noir handicapé pour approfondir sa critique du Black is King de Beyoncé, ce qu’elle a ouvertement abordé sur Twitter depuis qu’il a frappé Disney + le mois dernier.

« Nous aimons une esthétique africaine drapée dans le capitalisme », a-t-elle écrit dans un tweet supprimé depuis le mois dernier, a noté Uproxx. « J’espère que nous nous souviendrons des gens blk sur le continent dont la vie quotidienne est affectée par l’impérialisme. Si nous pouvons élever l’image, j’espère que nous pourrons élever ceux qui ne pourront jamais y accéder. La libération des Noirs est une lutte mondiale. » Auparavant, elle avait courtisé la colère de la Beyhive après avoir retweeté des photos d’Angela Davis à côté du commentaire: «J’aimerais qu’Angela ait l’amour que Beyoncé a».

Après que Beyhive et certains de ses propres fans l’aient appelée pour ses commentaires sur Nathaniel Julius, elle a partagé un autre tweet traitant de la situation plus en détail. « Je suis considérée comme une » célébrité « , donc tout ce que je fais peut / sera considéré comme une performance », a-t-elle écrit. « Tout mon message sera considéré comme une recherche d’influence ou une recherche d’attention. La vérité est que je suis noir et j’adore ma communauté. Je suis triste et en colère contre le monde tout le temps et cela se voit dans mes tweets. Voilà qui je suis. Humain et imparfait. « 

«Vous gagnez», a-t-elle ajouté. «Il y a d’autres comptes radicaux à suivre. Vous pouvez les trouver sur ma page. Clairement, je fais plus de mal que de bien. Encore une fois, je ne voulais vraiment pas faire de mal. Dans une réponse qu’elle a envoyée à un fan qui lui a dit que «les révolutionnaires ne s’excusent pas», elle a écrit: «Je ne suis pas un révolutionnaire».