Accueil Sports Football Le football colombien revient le 8 septembre avec le match aller de...

Le football colombien revient le 8 septembre avec le match aller de la Super League

255557

FOOTBALL COLOMBIE

Bogotá, 31 août (EFE) .- Après près de six mois d’interruption en raison de la pandémie de coronavirus, le football en Colombie reviendra le 8 septembre avec le match aller de la Super League que Junior et América de Cali joueront à Barranquilla , ont rapporté les organisateurs de la compétition ce lundi.

La division majeure du football colombien (Dimayor) a détaillé dans un communiqué que la Super League, disputée par les champions des tournois Apertura et Clausura 2019, « marquera le redémarrage des compétitions » organisées par cette entité.

Le match se jouera au stade Romelio Martínez, dans cette ville des Caraïbes, car le métropolite Roberto Meléndez, où Junior joue ses matchs à domicile, se prête à la reprise de la Copa Libertadores en septembre et au début des tours de qualification au Qatar. 2022, prévue pour octobre.

Le retour se jouera le 11 septembre au stade Pascual Guerrero de Cali, où sera également défini le premier champion de l’année en Colombie.

Le 20 août, le ministre de la Santé, Fernando Ruiz, a signé l’acte administratif qui permet le retour des entraînements collectifs et des compétitions de football, suspendu depuis le 13 mars en raison de la pandémie COVID-19.

En ce sens, le haut fonctionnaire a présenté aujourd’hui la résolution finale qui permet les pratiques de groupe et la compétition.

«J’ai publié aujourd’hui la résolution 1507 qui permet l’entraînement et la compétition (…) Ce sont des messages d’optimisme, mais des messages d’optimisme qui doivent toujours être vus avec prudence et attention qui devraient être désormais la norme dans le pays» Ruiz a déclaré lors de l’émission télévisée dans laquelle le gouvernement explique les mesures prises pour contenir la pandémie.

Ce document, selon le ministère de la Santé, permettra également la tenue de matches internationaux organisés par la Confédération sud-américaine de football (Conmebol) dans le pays, comme les matches de la Copa Libertadores.

Il précise également que « les stands ou la vente de billets ou les repas ne seront pas activés et le nombre maximum de personnes sur la scène sportive sera de 180 personnes », entre autres décisions.