Accueil France La «liberté de blasphémer» sans excuse de la France est-elle en péril?

La «liberté de blasphémer» sans excuse de la France est-elle en péril?

Leur nation née de la révolte contre l’Église et la Couronne, les Français ont longtemps chéri la provocation et l’irrévérence dans le cadre de leur identité révolutionnaire.

Et avec lui la liberté de blasphémer.

Mais les observateurs disent qu’une tradition profondément enracinée de se moquer sans vergogne des hommes et des dieux pourrait être en péril cinq ans après les attaques meurtrières des djihadistes contre le magazine satirique Charlie Hebdo, le porte-drapeau national des commentaires scandaleux.

Pas moins de deux millions de personnes et 40 dirigeants mondiaux ont défilé à Paris après le massacre de janvier 2015, dans une défense farouche de la liberté d’expression éternisée par le cri de ralliement: «Je suis Charlie».

Mais alors que 14 complices présumés sont jugés pour les attentats de mercredi, certains semblent avoir perdu l’appétit pour l’affront.

Seule la moitié des Français interrogés à une enquête menée par les sondeurs Ifop pour Charlie Hebdo en février dernier ont déclaré soutenir le «droit de critiquer, même outrageusement, une croyance, un symbole ou un dogme religieux».

La plupart des adversaires avaient moins de 25 ans.

Il s’agit d’un changement pour le premier pays d’Europe à décriminaliser le blasphème – officiellement en 1881, mais en pratique déjà au lendemain de la révolution de 1789.

«Dans un monde qui se dit laïc, une France qui se décrit comme de moins en moins religieuse, le blasphème est paradoxalement devenu un tabou majeur», a déclaré Anastasia Colosimo, professeur de théologie politique à l’université de Sciences Po à Paris.

« L’anticléricalisme ou l’athéisme est de plus en plus considéré comme offensant. Ce n’est plus à la mode. »

Défiant comme jamais, Charlie Hebdo a republié mercredi des caricatures extrêmement controversées du prophète Mahomet pour marquer le début du procès, y compris une caricature du prophète dessinée par son caricaturiste Cabu, qui a perdu la vie dans le massacre.

« Tout ça, juste pour ça », disait le titre de la première page. Le réalisateur Laurent « Riss » Sourisseau a écrit dans un éditorial: « Nous ne nous coucherons jamais. Nous n’abandonnerons jamais. »

Le président français Emmanuel Macron a répondu à la nouvelle en rendant hommage aux victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo et en défendant la «liberté de blasphémer».

‘Cœur d’identité’

« Le refus du concept de blasphème est inscrit dans les origines mêmes de la république (française) », a déclaré à l’. l’historien politique Jean Garrigues.

« Il est lié à l’histoire de l’Église, à la suprématie de l’Église catholique dans la société française et (son) association avec la monarchie » renversée par les républicains révolutionnaires.

« C’est quelque chose qui va vraiment au cœur de l’identité française. »

Mais certains ont souligné une tendance rampante à l’autocensure, motivée en partie par la crainte de représailles violentes du type de celles qui ont été déchaînées contre Charlie Hebdo par les frères Cherif et Said Kouachi il y a cinq ans qui ont tué 12 personnes, dont cinq caricaturistes.

« Avec l’attentat de 2015, la réalité de risquer sa vie s’est traduite par une autocensure encore plus forte », a déclaré Colosimo.

Charlie Hebdo se targue d’être un contrevenant à l’égalité des chances pour les fanatiques et les chefs religieux de toutes tendances. Mais il a été particulièrement critiqué pour certains de ses dessins de Mahomet, et pas seulement de la part de musulmans.

Dessins animés «  consensuels  »

D’autres disent que la publication a perdu de son enthousiasme et que l’un de ses journalistes les plus francs, Zineb El Rhazoui, a démissionné en 2017, affirmant qu’il était devenu doux envers l’extrémisme islamiste.

Mais elle a applaudi sa décision de réimprimer les caricatures, la décrivant comme une victoire pour le «droit de blasphémer».

Riss, qui a perdu l’usage de son bras droit mais a survécu à l’attaque de 2015 en faisant le mort, a déclaré à l’. en janvier qu’il y avait une tendance générale en France pour que les caricatures politiques soient « extrêmement consensuelles ».

Les critiques affirment que les protections de la liberté d’expression ont été progressivement réduites.

En 1972, la soi-disant loi Pleven, dans le but de lutter contre le racisme, a créé les délits d’insulte, de diffamation et d’incitation à la haine, à la violence ou à la discrimination.

La négation de l’Holocauste est illégale en France depuis 1990.

« Depuis la loi Pleven, nous n’avons fait que durcir les interdictions, alourdir les peines et réduire … les droits », a déclaré Colosimo.

‘Insulte’ à la religion

En janvier, un débat renouvelé sur la liberté d’expression a éclaté lorsqu’un adolescent a reçu des menaces de mort pour avoir qualifié l’islam de «religion de merde» dans une diatribe sur Instagram chargée de jurons.

La ministre française de la Justice de l’époque, Nicole Belloubet, tout en dénonçant les menaces contre la jeune fille, a été largement critiquée pour avoir déclaré qu’elle avait commis une « insulte à la religion ».

Le président Emmanuel Macron s’est prononcé pour une forte défense de l’adolescente Mila et du droit de tous les Français « à blasphémer, à critiquer, à caricaturer la religion ».

« La liberté d’expression n’existe pas pour protéger des discussions agréables », a déclaré Colosimo. « Il est là pour protéger les discussions qui offensent, quel choc, quelle alarme. »

(.)

  • Tdl - France - Jura Boîte de tarot en bois vide motif l'Excuse
    Boîte en bois de tarot vide marquée Excuse L'histoire du jeu de tarot Le jeu de tarot est l'ancêtre de tous les jeux de cartes. Introduit en Europe par les sarrasins lors de l'invasion de l'Italie au Xe siècle, les tarots furent les premières cartes européennes (le premier jeu connu date de 1379). Jusqu'à la
  • Tdl - France - Jura Boîte de tarot en bois avec jeu de cartes motif l'Excuse
    Boîte marquée excuse et son jeu de tarot   Le jeu de tarot est un jeu qui fait appel à de multiples subtilités de stratégie. Le tarot se joue à 4 joueur, un joueur (le preneur) joue seul contre les trois autres (la défense). Ces derniers sont solidaires. Le premier doit réaliser un certain nombre de points en
  • Ampelidae Alias Cabernet Franc - vin rouge bio sans sulfite ajouté - 2019 - Bouteille 75cl
    Alias est une gamme bien particulière chez Ampelidae puisqu'il s'agit de vins nature, c'est à dire sans ajout de soufre ni d'aucun intrants. Ce cabernet franc est un vrai plaisir en bouche. Notes de dégustations du domaine :Robe : grenatNez : fleuri, des notes de violettes, de roses et de mûresBouche : ample
  • Ecoloco Bio T Shirts Creations T-shirt bio VEGAN imprimé en France artisan Warhol soup sans Ogm
    Détermine ta taille en mesurant et comparant avec un de tes tee shirts.     Pleins d’idées cadeaux de t shirts et sweatshirts bio très confortables pour la relaxation, la  méditation ou sur la spiritualité.   Achat responsable de consom ‘acteur, T shirt engagé sur la liberté, t shirt politique, activiste ou
  • BATFLEX Matelas Liberté 140x190 22 cm Mémoire de forme Haute Densité Soutien
    Mobilier d'intérieur Meuble de chambre Lit et matelas Matelas BATFLEX, La capsule collection Eiffel est conçue pour le repos régénérant de millions de Français, qui choisissent Batflex comme garantie de haute qualité, chaque jour. Le tricolore représente les valeurs fondatrices de la France.
  • Ecoloco Bio T Shirts Creations T-shirt bio VEGAN militant creation engagée sans ogm France artisan
    Détermine ta taille en mesurant et comparant avec un de tes tee shirts.     Pleins d’idées cadeaux de t shirts et sweatshirts bio très confortables pour la relaxation, la  méditation ou sur la spiritualité.   Achat responsable de consomateur, T shirt engagé sur la liberté, t shirt politique, activiste ou