in

Rocket Lab obtient l’approbation de la FAA pour lancer des missions depuis les États-Unis

Rocket Lab est sur une lancée cette semaine. Après avoir réussi à reprendre le lancement suite à un échec en juillet, la société a annoncé qu’elle avait reçu l’autorisation de la FAA de lancer de petits satellites à partir de ses fusées Electron aux États-Unis. Jusqu’à présent, toutes ses missions ont volé depuis l’installation de Launch Complex 1 (LC-1) en Nouvelle-Zélande, mais il peut désormais fonctionner officiellement à partir de sa station LC-2 à Wallops Island, en Virginie.

Rocket Lab a dévoilé le site de Wallops fin 2018 et a organisé la cérémonie d’ouverture vers la fin de l’année dernière. La société a également construit un troisième complexe de lancement en Nouvelle-Zélande, le tout pour atteindre son objectif de lancer à terme jusqu’à 130 fusées Electron par an. Il espère que beaucoup de ceux-ci seront destinés aux clients du gouvernement américain, donc le permis de la FAA est un grand pas en avant pour «rationaliser le chemin vers l’orbite et permettre un accès réactif à l’espace depuis le sol américain», a écrit la société dans un communiqué de presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.