in

Le PDG de HTC, Yves Maitre, démissionne après moins d’un an

Pendant le temps de Maitre chez HTC, la société a tenté de renforcer sa présence en réalité virtuelle en élargissant sa famille de casques modulaires Vive Cosmos, et elle a même taquiné ses appareils de nouvelle génération qui seraient plus compacts. Cela a été suivi par le lancement de Vive XR Suite pour concentrer ses efforts de RV sur le secteur des entreprises. La société a également finalement lancé son premier smartphone 5G, le U20.

Pourtant, l’ancien dirigeant d’Orange n’a pas été en mesure de redresser l’entreprise. Le deuxième trimestre de 2020 a vu la neuvième perte trimestrielle consécutive de HTC, qui a coûté 1,83 milliard de dollars NT (environ 62 millions de dollars américains); et c’était aussi un bond par rapport à la perte de 1,68 milliard de dollars NT du trimestre précédent (57 millions de dollars américains).

Après une série de licenciements en décembre, la société a annoncé de nouvelles mesures en juin, dont aucune ne précisait le nombre d’employés touchés. Bien que selon une source proche du dossier, la dernière vague de licenciements n’était même pas le fait de Maitre, ce qui suggère qu’il avait déjà présenté sa démission il y a des mois – une procédure typique pour les cadres de haut niveau.

Maintenant que Wang est de nouveau en charge, non seulement elle devra s’occuper des questions financières, mais elle devra également se battre très bientôt contre le casque VR autonome de nouvelle génération de Facebook. Dans le même temps, Wang doit également s’assurer que son entreprise de smartphones – le peu qu’il en reste – soit durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.