Accueil Sports Formule 1 Emplois de pilote de F1 avant la Formule 1 – Raikkonen, Mansell,...

Emplois de pilote de F1 avant la Formule 1 – Raikkonen, Mansell, Webber et plus – F1

De nos jours, les pilotes de Formule 1 commencent à courir quand ils sont à peine à court de couches et ont le temps pour rien d’autre jusqu’à ce qu’ils prennent leur retraite plusieurs décennies plus tard. L’école est une distraction irritante de poursuivre leurs rêves, sans parler de trouver du temps pour un emploi non lié à la course après cela.

Dans le passé, ce n’était pas toujours le cas. Beaucoup de coureurs des années 1950 et 1960 avaient combattu pendant la Seconde Guerre mondiale, avaient travaillé des emplois «normaux» et avaient en effet eu toute une vie avant d’entrer en F1. De Jack Brabham travaillant dans un garage et finalement à créer sa propre entreprise, à Alan Jones trouvant un emploi à Selfridges, il n’était pas rare que les conducteurs aient commencé avec des emplois moins passionnants que celui pour lequel ils sont devenus connus.

Une formation de mécanicien était particulièrement courante et il était rare de trouver un pilote dans les premières années de la F1 qui n’avait pas travaillé dans un garage ou un concessionnaire automobile, mais il y avait encore de la variété – Tony Brooks n’était pas connu sous le nom de dentiste de course pour rien.

Parfois, les pilotes ont encore un avant-goût de la vie normale grâce à l’expérience d’une autre carrière en route vers la F1. Voici quelques exemples de pilotes plus récents qui ont passé du temps à travailler loin de la piste de course dans leur jeunesse.

Kevin Magnussen – Soudeur

Quelques-uns des pilotes sur la grille actuelle de F1 ont dû chercher un emploi ailleurs avant de pouvoir courir à plein temps. Lorsqu’il a eu du mal à rassembler un budget en 2008, Kevin Magnussen a travaillé pendant plusieurs mois comme soudeur dans une usine afin d’avoir quelque chose sur quoi se rabattre si son rêve de course s’effondrait, bien qu’il n’ait pas apprécié l’expérience. Sa fortune a changé lorsqu’il a trouvé un sponsor pour soutenir une saison de Formule Renault et il est ensuite devenu membre du programme McLaren Young Drivers pour 2010. Magnussen a depuis déclaré qu’il pensait que travailler un emploi conventionnel dans une usine pour gagner de l’argent lui avait donné de l’argent. lui une plus grande appréciation d’être en F1 que si son parcours vers la grille avait été plus fluide.

Kimi Raikkonen – Caporal et mécanicien de l’armée

Comme tous les hommes finlandais âgés de 18 ans, Kimi Raikkonen a entrepris 12 mois de conscription dans l’armée en 2000, bien que, contrairement à la plupart des hommes finlandais, il ait utilisé son congé pour participer à autant de manches de Formule Renault UK que possible. Il a remporté le championnat cette année-là tout en conservant le grade de caporal et son succès a servi de tremplin à la F1 l’année suivante, bien qu’il n’ait eu que 23 courses automobiles à son actif. Raikkonen s’était également formé pour devenir mécanicien après avoir quitté l’école à 16 ans, craignant que ce ne soit sa seule façon de rester impliqué dans le sport automobile.

Valtteri Bottas – Caporal et mécanicien de l’armée

Les débuts de la vie de Valtteri Bottas ont à certains égards fait écho à celle de Raikkonen et travailler comme mécanicien avant de purger leur peine dans l’armée est l’histoire de l’adolescence de la plupart des conducteurs finlandais. Après avoir quitté l’école, Bottas a étudié et travaillé comme mécanicien, acquérant des compétences qui s’avéreraient utiles tout au long de l’échelle de la monoplace. Il a également occupé le poste de caporal pendant son temps dans l’armée et a été élu «meilleur soldat» par son groupe.

Romain Grosjean – Assistant gestionnaire de portefeuille

Romain Grosjean s’est lancé dans deux carrières différentes à côté de celle de pilote de course au fil des ans. Il a travaillé dans une banque privée de haut niveau à Genève avant de faire ses débuts en F1 en 2009 et de nouveau en 2010 et 2011 après avoir été abandonné par Renault. Grosjean a d’abord tenté de s’inscrire dans une école de cuisine après avoir perdu son siège chez Renault, mais on lui a dit qu’il était trop vieux, bien qu’il ait finalement publié un livre de cuisine avec sa femme en 2017 appelé Cuisine and Confidences. De retour à la banque, il a travaillé à temps partiel en tant qu’assistant gestionnaire de portefeuille, ce qui, selon lui, l’a maintenu en contact avec le monde réel.

Timo Glock – Échafaudeur

Avant que Timo Glock ne s’engage pleinement dans la course, il a complété un apprentissage dans l’entreprise d’échafaudage de ses parents, devenant un ingénieur d’échafaudage qualifié. La société s’occupait de bâtiments complexes tels que des églises et des usines industrielles et Glock a depuis déclaré que si sa carrière de course n’avait pas fonctionné, il serait toujours dans le secteur des échafaudages, ce qui, selon lui, est beaucoup plus dangereux que de concourir en F1.

Kamui Kobayashi – Employé de restaurant de sushi

Kamui Kobayashi, 16 ans, travaillait dans le restaurant de son père à faire des sushis, un endroit qu’il décrit comme éloigné du sport automobile. Après que Toyota se soit retiré de la F1 à la fin de 2009, il n’avait pas de budget pour continuer et craignait de devoir retourner au restaurant malgré son aversion pour le poisson cru, mais il s’est avéré que Kobayashi avait fait assez pour être pris en charge par BMW. Sauber pour l’année suivante. Dans sa jeunesse, il a également pensé à poursuivre une carrière dans la comédie avant de décider qu’il n’avait pas assez de talent.

Mark Webber – livreur de pizza

Bien que ce ne soit peut-être pas tout à fait un choix de carrière en tant que tel, Mark Webber a travaillé à livrer des pizzas dans sa ville natale de Queanbeyan en Nouvelle-Galles du Sud alors qu’il était encore à l’école, mais a trouvé cela angoissant d’essayer de trouver des adresses étranges et de rencontrer des situations intéressantes.

Nigel Mansell – Ingénieur aérospatial

Nigel Mansell a travaillé comme ingénieur aérospatial chez Lucas Aerospace jusqu’en 1977, date à laquelle il a pris la décision de se concentrer sur la course à plein temps. À peine trois semaines plus tard, il s’est cassé le cou dans un accident lors d’une séance d’entraînement à Brands Hatch. Plus tard, lorsque Mansell a eu besoin de collecter des fonds pour financer une saison de F3, il a travaillé la nuit comme nettoyeur de bureau, ainsi que pour vendre sa maison. Ce n’est qu’en 1979 que sa chance a changé et que les jours de Mansell à rassembler les budgets étaient révolus.

Jonathan Palmer – Docteur

L’ancien pilote de F1 et directeur général de MotorSport Vision était étudiant en médecine au Guy’s Hospital de Londres lorsqu’il a commencé à courir dans des événements de club. Après s’être qualifié en tant que médecin en 1979, il a continué à jongler avec ses engagements, équilibrant la course en Formule Ford avec le travail dans les hôpitaux de Cuckfield et de Brighton. En 1981, il a pris un congé sabbatique de médecine pour se concentrer sur la course dont il ne reviendrait finalement jamais car un titre britannique de Formule 3 a conduit à un essai routier pour l’écurie Williams F1 et à une progression sur l’échelle de monoplace junior.

Éducation

Il est également rare de nos jours que les jeunes conducteurs trouvent le temps de poursuivre des études supérieures et d’obtenir leur diplôme universitaire tout en se battant pour gravir les échelons juniors, mais le premier champion de F1, Giuseppe Farina, a obtenu un diplôme en droit et un doctorat en économie politique de l’Université de Turin avant de se lancer dans la course professionnelle. Des exemples plus récents de pilotes de F1 à l’esprit académique incluent Marc Gene, qui a obtenu une maîtrise en économie de l’Université de Buckingham en 1995 alors qu’il courait pour une équipe basée dans la région de la vallée du sport automobile, et Jolyon Palmer qui a reçu un diplôme en gestion d’entreprise de Nottingham. Université en 2012.

  • Deguisetoi Déguisement pilote de formule 1 bleu garçon - Taille: 10-12 ans (145/158 cm)
    Ce déguisement de pilote de F1 se compose d'une combinaison, d'une casquette et d'un chapeau (chaussures non incluses). La combinaison est bleue,avec des empiècements à damier au niveau du col, des poignets ou encore sur les côtés des jambes. Des fausses poches sont représentés au niveau de la taille. Sur le
  • Deguisetoi Déguisement pilote de formule 1 bleu garçon - Taille: 4-6 ans (115/128 cm)
    Ce déguisement de pilote de F1 se compose d'une combinaison, d'une casquette et d'un chapeau (chaussures non incluses). La combinaison est bleue,avec des empiècements à damier au niveau du col, des poignets ou encore sur les côtés des jambes. Des fausses poches sont représentés au niveau de la taille. Sur le
  • Deguisetoi Déguisement pilote de formule 1 bleu garçon - Taille: 4-6 ans (115/128 cm)
    Ce déguisement de pilote de F1 se compose d'une combinaison, d'une casquette et d'un chapeau (chaussures non incluses). La combinaison est bleue,avec des empiècements à damier au niveau du col, des poignets ou encore sur les côtés des jambes. Des fausses poches sont représentés au niveau de la taille. Sur le
  • Deguisetoi Déguisement pilote de formule 1 bleu garçon - Taille: 10-12 ans (145/158 cm)
    Ce déguisement de pilote de F1 se compose d'une combinaison, d'une casquette et d'un chapeau (chaussures non incluses). La combinaison est bleue,avec des empiècements à damier au niveau du col, des poignets ou encore sur les côtés des jambes. Des fausses poches sont représentés au niveau de la taille. Sur le
  • Deguisetoi Déguisement pilote de formule 1 bleu garçon - Taille: 7-9 ans (130/143 cm)
    Ce déguisement de pilote de F1 se compose d'une combinaison, d'une casquette et d'un chapeau (chaussures non incluses). La combinaison est bleue,avec des empiècements à damier au niveau du col, des poignets ou encore sur les côtés des jambes. Des fausses poches sont représentés au niveau de la taille. Sur le
  • Bose F1 caisson de basses actif
    Le modèle F1 Subwoofer signé Bose présenté ici est indispensable pour reproduire au mieux les graves de votre musique. Il se marie à merveille en combinaison avec le système F1 de la même marque et embarque deux woofers de 10 pouces qui sont chacun pilotés par un amplificateur de 500 watts. De plus, il est