Accueil Economie - Business «Les riches de l’opinion publique» par Rainer Zitelmann – Institut des affaires...

«Les riches de l’opinion publique» par Rainer Zitelmann – Institut des affaires économiques

Un malentendu courant à propos de la «réveil» est qu’il ne s’agit pas de censure ou de faire taire les opinions démodées, mais simplement de bonnes manières. Les «réveillés», dans cette interprétation naïve, ne tentent d’imposer à personne une idéologie particulière; ils n’essaient pas «d’annuler» les personnes avec lesquelles ils ne sont pas d’accord. Ils veulent simplement nous empêcher de faire des déclarations désobligeantes et généralisantes sur des groupes entiers de personnes. Être «réveillé» signifie simplement s’opposer aux stéréotypes négatifs.

Cette idée est fausse à plusieurs niveaux. Pour commencer, il y a, bien sûr, des groupes dans la société que vous pouvez très facilement dénigrer sans perdre de «points de réveil». C’est ce que montre le livre The Rich in Public Opinion du Dr Rainer Zitelmann, historien et sociologue basé à Berlin. Zitelmann démontre que le «classisme ascendant» est répandu dans les médias, dans la culture et le divertissement populaires et dans le discours public plus largement.

Zitelmann n’essaie pas de jouer à son propre jeu de «politique identitaire»; son argument n’est pas que les riches sont une minorité opprimée, qui devrait se voir attribuer le «statut de victime». Non, il analyse simplement la recherche existante sur les préjugés et les stéréotypes (dans des disciplines telles que la sociologie et la psychologie) et identifie une lacune dans cette littérature. Le classisme, note-t-il, est un domaine sous-étudié, et dans la mesure où il a été étudié du tout, l’accent est presque exclusivement mis sur le classisme descendant. Il comble ensuite cette lacune avec ses propres recherches empiriques, comparant quatre grands pays occidentaux: le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Allemagne et la France.

Dans les quatre pays, les riches sont largement considérés avec un mélange d’admiration et de suspicion. Dans l’imaginaire populaire, le millionnaire «typique» est un peu comme un méchant Bond: intelligent et compétent, mais aussi impitoyable et impitoyable.

Les libéraux du marché libre devraient-ils s’en soucier? Nous défendons le processus du marché, y compris le droit de devenir riche grâce aux échanges commerciaux – mais nous ne défendons pas «les riches» en soi. Alors pourquoi est-ce important que les riches soient largement détestés et caricaturés?

La réponse est que le biais anti-riche est très étroitement lié à une mauvaise économie. L’exemple le plus clair est la pensée à somme nulle. La partie empirique du livre est basée sur une enquête approfondie, dans laquelle une question s’impose comme un test décisif: la question de savoir si quelqu’un est d’accord avec l’affirmation «Plus les riches ont, moins il y en a pour les pauvres». La façon dont vous répondez à cette question simple est un indicateur incroyablement bon de la façon dont vous répondrez à la plupart des autres. C’est l’une de ces questions qui résume toute une vision du monde.

Pour les lecteurs de ce blog, il sera parfaitement évident que l’affirmation n’est pas vraie, même dans une perspective statique. Si JK Rowling n’avait jamais écrit Harry Potter, elle ne serait probablement pas riche aujourd’hui. Et pourtant, il serait absurde de prétendre qu’elle a en quelque sorte gagné sa richesse aux dépens des pauvres. C’est encore plus évident dans une perspective dynamique. Il y a une génération, il n’y avait pratiquement pas de «millionnaire chinois». Aujourd’hui, il y en a beaucoup – et entre-temps, la quasi-totalité de la population chinoise est sortie de l’extrême pauvreté.

Pourtant, la mentalité à somme nulle reste répandue. Zitelmann montre que les «étés zéro» sont beaucoup plus susceptibles de nourrir des sentiments anti-riches. Ils sont plus susceptibles d’attribuer des traits de personnalité négatifs aux personnes riches et plus réticents à lier la richesse à l’effort ou à la réussite individuels. Ils sont également moins susceptibles d’accepter que les activités qui rendent certaines personnes riches puissent être bénéfiques à d’autres.

La mentalité à somme nulle est aussi le meilleur prédicteur de l’envie, un concept que Zitelmann tente de mesurer empiriquement. Il demande aux répondants d’évaluer trois scénarios hypothétiques, dans lesquels les riches perdent de l’argent, sans qu’il y ait un bénéficiaire évident de cela. Il convertit ensuite les réponses en un «score d’envie». Comme vous vous en doutez, les personnes qui obtiennent un score élevé sur cet indice d’envie sont beaucoup plus susceptibles d’être anti-riches. Dans une analyse de régression qui recherche les déterminants de l’envie, la croyance à somme nulle est la variable explicative la plus importante dans les quatre pays – bien avant, par exemple, le propre revenu des répondants.

Un autre exemple de mauvaise économie et de sentiment anti-riche est une question d’enquête sur la question de savoir s’il est «inapproprié» pour les cadres supérieurs de gagner 100 fois plus que leurs employés, étant donné qu’ils ne travaillent pas 100 fois plus ou plus dur. Un tiers des répondants britanniques et jusqu’à deux tiers des répondants allemands sont d’accord avec cette affirmation. Les lecteurs de ce blog savent bien entendu que ce n’est pas ainsi que les salaires sont déterminés. C’est une version folklorique de la théorie marxiste de la valeur du travail. Robbie Williams ne consacre pas cent fois plus d’efforts au chant que tout autre chanteur professionnel – mais le fait est que beaucoup de gens sont prêts à payer beaucoup d’argent pour l’entendre chanter.

Il existe de nombreuses similitudes entre les quatre pays, mais certaines différences entre les pays ressortent. La France a de loin la proportion la plus élevée de personnes ayant des scores d’envie élevés, tandis que les Britanniques et les Américains sont, à cet égard, les moins envieux. Peter Mandelson a attiré beaucoup d’opprobre quand il a dit qu’il était «intensément détendu à propos des gens qui devenaient très riches». Mais les découvertes de Zitelmann suggèrent qu’il n’était pas complètement en désaccord avec l’humeur du public.

En France et en Allemagne, les jeunes sont moins sujets à envier que les personnes plus âgées; aux États-Unis, c’est l’inverse: les jeunes Américains sont assez «français» dans leurs attitudes. Cela peut expliquer en partie le fossé entre les générations dans les attitudes politiques: plus d’un millénaire américain sur trois a des opinions favorables sur les termes «communisme» et «marxisme», contre seulement un sur treize parmi les baby-boomers. (La question reste ouverte de savoir pourquoi la plupart des Millennials britanniques sont «mandelsoniens» dans leurs attitudes, mais «corbynites» dans leur politique).

Ce livre contient une richesse de recherches originales sur un sujet jusque-là sous-étudié, ancrées dans un solide cadre théorique. Compte tenu de la réaction contre les attitudes «mandelsoniennes» à travers le spectre politique, et de la montée du «Guillotine Chic» à gauche, ce livre est sorti exactement au bon moment.

Suggestions pour lire / regarder / écouter davantage:

  • FORUM Rouleau économique large de 115 mm pour l'usinage des métaux, Grain : 240
    Outillage Accessoire et consommables pour outillage électroportatif Pour une ponceuse Rouleau d'abrasif de ponceuse FORUM, Rouleau économique large de 115 mm pour l'usinage des métaux Grain : 240 - Corindon - Support en tissu - Longueur du rouleau de 50 m - Pour l'usinage du métal
  • FORUM Rouleau économique large de 115 mm pour l'usinage des métaux, Grain : 100
    Outillage Accessoire et consommables pour outillage électroportatif Pour une ponceuse Rouleau d'abrasif de ponceuse FORUM, Rouleau économique large de 115 mm pour l'usinage des métaux Grain : 100 - Corindon - Support en tissu - Longueur du rouleau de 50 m - Pour l'usinage du métal
  • FORUM Rouleau économique large de 115 mm pour l'usinage des métaux, Grain : 320
    Outillage Accessoire et consommables pour outillage électroportatif Pour une ponceuse Rouleau d'abrasif de ponceuse FORUM, Rouleau économique large de 115 mm pour l'usinage des métaux Grain : 320 - Corindon - Support en tissu - Longueur du rouleau de 50 m - Pour l'usinage du métal
  • NOVAP Panneau Respectez les consignes de sécurité. La sécurité est l'affaire de tous
    Quincaillerie Sécurité et serrurerie Signalétique intérieure et extérieure Panneau de signalisation NOVAP, Panneau réalisé en Ps Choc. Support léger, économique avec une bonne résistance aux chocs et une excellente durabilité intérieure et extérieure. Polystyrène d'épaisseur 2 à 4mm selon
  • Bière des Naufrageurs Bière Ma Reine d'Oléron de l'île d'Oléron - Brasserie Les Naufrageurs 5% - 6 bouteilles de 33cl
    Une création originale et bien pensée par la brasserie Les Naufrageurs située sur l'île d'Oléron. L'idée étant de proposer une bière à marier à un mets local réputé, l'huître.C'est donc pour accompagner les notes iodées de l'huître que cette bière a vu le jour. Ma reine d'Oléron est une bière légèrement
  • Bière des Naufrageurs Bière blonde spéciale de l'île d'Oléron - Brasserie Les Naufrageurs 7% - 6 Bouteilles de 33cl
    Cette bière blonde artisanale est dite spéciale de part sa recette et son élaboration mais aussi son degré d'alcool. Elle présente une belle complexité et des arômes à la fois (naturellement) sucrés et fruités. Elle a été triplement médaillée au concours nationale des bières.Notes de dégustation Robe :