in

COVID-19 Des étudiants positifs organisent une fête à la maison, brisés par des flics

Lire le contenu vidéo

Département de police d’Oxford

Les collégiens se sentent vraiment invincibles au COVID … comme l’a découvert un policier absolument choqué lors d’une fête à la maison organisée par un groupe de gars qui savent qu’ils ont le virus !!!

Le département de police d’Oxford dit avoir cité 6 hommes qui étaient à la rage de jour à l’Université de Miami (OH) … dont l’un a admis, devant la caméra, qu’il était censé être en quarantaine. Apparemment, ils n’ont pas encore couvert ce mot en classe.

Comme vous pouvez le voir sur ces images de la caméra corporelle, l’officier a été époustouflé par l’admission de l’étudiant non seulement qu’il avait un COVID, mais aussi de tous les autres habitants de sa maison. Disons simplement que l’enfant avait du mal à atteindre le point de quarantaine.

Les flics disent que 6 des fêtards ont été frappés d’une amende de 500 $ pour le rassemblement – qui comprenait des personnes de l’extérieur de leur maison.

Comme nous vous l’avons dit … Texas Tech fait face à une situation similaire où une jeune femme qui aurait fréquenté l’école avec désinvolture a admis qu’elle avait le virus alors qu’elle faisait la fête à côté de nombreux autres étudiants.

L’Université de Miami affirme que plus de 1000 étudiants ont été testés positifs pour le COVID-19, dont 55 cas lundi, mais l’école est toujours dans les délais pour commencer les cours en personne le 21 septembre.

L’officier dans la vidéo le dit le mieux … ils ont du mal à garder leur ville ouverte, et les étudiants comme ceux-ci n’aident pas les choses.

Ahh, hébétée de l’école.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.