in

11 des films et émissions de télévision les plus controversés sur Netflix

Il a été salué par la critique et a remporté un prix de réalisation au Festival du film de Sundance 2019, mais certaines personnes qui ont vu la promotion du film ont sauté à l’hypothèse qu’il «nourrit la pédophilie».

Cuties n’est pas le premier film sur Netflix qui a été au centre de la controverse. De nombreux films et émissions de télévision sur la plate-forme, de 365 jours à 13 raisons, ont divisé les téléspectateurs.

Lisez la suite pour une liste des 11 films et séries les plus controversés sur Netflix…

«365 jours»«365 jours» (Netflix)

Ce film polonais, décrit par certains comme du «porno softcore», suit une femme kidnappée et agressée sexuellement par un membre d’une famille mafieuse, qui lui donne un an pour tomber amoureuse de lui alors qu’elle est captive.

Beaucoup l’ont accusé d’érotiser le syndrome de Stockholm. Une pétition appelant à sa suppression de Netflix affirme que le film «perpétue la glamour de la culture du viol».

La chanteuse Duffy, qui plus tôt cette année a rendu public sa propre expérience de droguée, d’enlèvement, de trafic et de viol, était également une féroce critique du film.

Le drame pour adolescents a été largement critiqué pour sa représentation du suicide chez les adolescents. Produit par l’acteur-chanteur Selena Gomez, il est centré sur une lycéenne de 17 ans qui se tue, laissant derrière elle 13 cassettes pour 13 personnes différentes qui, selon elle, ont joué un rôle déterminant dans sa décision de se suicider.

Les organisations de santé mentale ont déclaré que des émissions comme celle-ci «peuvent faire plus de mal que de bien» et les écoles ont même envoyé des lettres aux parents les mettant en garde contre la série.

Netflix a reçu le plus de critiques pour la finale de la saison 1, qui comportait à l’origine une scène de suicide de trois minutes. La scène a depuis été supprimée.

L’émission de télé-réalité Indian Matchmaking a déclenché une réaction brutale parmi les téléspectateurs lors de sa sortie. Il fait suite à un service de jumelage pour les Indiens et les Indo-Américains, et a été décrit par certains téléspectateurs comme un «cloaque de casteisme, de colorisme, de sexisme et de classisme».

Beaucoup ont accusé la série d’approuver des idées archaïques, de blanchir la tradition des mariages arrangés et de renforcer les stéréotypes.

Netflix a été contraint de retirer ses programmes axés sur le cannabis Cooking on High, The Legend of 420 et Disjointed de son service à Singapour.

Cela était dû à une demande écrite de la Singapore Infocomm Media Development Authority (IMDA).

Singapour possède certaines des lois sur les drogues les plus strictes au monde. La cité-État a une politique de tolérance zéro pour les drogues illégales et impose de longues peines de prison aux utilisateurs condamnés. Selon des groupes de défense des droits, il a pendu des centaines de personnes pour des infractions liées aux drogues au cours des dernières décennies.

‘Messie’ (Netflix)

La série de thrillers Messiah a été annulée par Netflix après une seule saison à la suite d’accusations selon lesquelles elle contenait un sentiment anti-islamique sous-textuel.

L’émission mettait en vedette Michelle Monaghan en tant qu’agent de la CIA enquêtant sur un personnage énigmatique connu sous le nom d’Al-Masih, qui construit une légion d’adeptes après avoir prétendu être envoyé sur Terre par une puissance supérieure. Dans l’eschatologie islamique, Al-Masih ad-Dajjal est une figure maléfique comparable à l’Antéchrist – dont le nom se traduit par «le faux messie, le menteur, le trompeur» en arabe.

Décrit par Netflix comme une «comédie de vengeance sombre et tordue», Insatiable suit une ancienne adolescente en surpoids et intimidée qui, depuis sa perte de poids, est devenue une reine de beauté populaire qui cherche à se venger violemment de ceux qui lui ont fait du tort.

Les critiques ont qualifié la prémisse de l’émission de fatphobe et de déclenchement pour les personnes souffrant de troubles de l’alimentation. Jameela Jamil a tweeté sa désapprobation de la série, notant qu’il y a un problème à laisser entendre que la seule façon d’avancer dans la vie est de suivre un régime.

Insatiable est revenu pour une deuxième saison malgré plus de 100000 personnes ayant signé une pétition pour son annulation.

La première tentation du Christ

Plus de deux millions de personnes ont signé une pétition appelant Netflix à supprimer cette comédie, qui dépeint Jésus comme un homme gay.

La première tentation du Christ est une émission unique réalisée par un groupe de comédie brésilien sur YouTube qui implique que Jésus est dans une relation sexuelle avec son ami Orlando.

Eduardo Bolsonaro, le fils du président brésilien, a écrit sur les réseaux sociaux: « Nous soutenons la liberté d’expression, mais vaut-il la peine d’attaquer la croyance de 86% de la population? »

«Collage» (Netflix)

Cette comédie centrée sur le BDSM a été accusée de déformer et de stigmatiser la communauté dominatrice. Il suit un jeune homme gay qui prend un travail d’assistant d’une dominatrice tout en poursuivant une carrière de comédien debout.

Les gens ont également critiqué Bonding pour avoir raconté l’histoire du point de vue du personnage masculin gay, plutôt que de la dominatrice féminine, et ont fait valoir que non seulement cela perpétuait le regard masculin, mais que cela signifiait que les femmes de la série semblaient irréalistes.

The Goop Lab de Gwyneth Paltrow est filmé dans les bureaux de la marque de bien-être de l’acteur et explore l’efficacité des thérapies alternatives pour les maladies physiques et mentales.

Le directeur général du NHS England a fait valoir qu’il posait un «risque sanitaire considérable» au public et diffusait une «désinformation».

Il a appelé la marque Paltrow pour «colporter un répulsif contre les vampires psychiques» et «prétendre que la crème solaire chimique est une mauvaise idée».

Cette série sur le passage à l’âge adulte concerne un lycéen appelé Sam qui est autiste. Beaucoup ont critiqué le manque de personnes autistes travaillant dans les coulisses ou dans des rôles majeurs.

Mickey Rowe, qui a été le premier acteur autiste à jouer le rôle principal dans Le curieux incident du chien dans la nuit, a déclaré qu’il était déçu que les parents de Sam voient parfois l’autisme de leur fils comme «une tragédie». D’autres l’ont critiqué pour avoir dépeint Sam comme un «robot» sans sens de l’humour.

Cuties, intitulé Mignonnes en France, suit Amy, une jeune fille de 11 ans qui, selon le synopsis de Netflix, « tente d’échapper au dysfonctionnement familial en rejoignant une clique de danse libre d’esprit alors qu’ils construisent leur confiance en soi grâce à la danse ».

Bien qu’il ait reçu des éloges de la critique et remporté un prix de réalisation au Festival du film de Sundance 2019, certaines personnes l’ont accusé de «sexualiser» les jeunes filles et de «nourrir la pédophilie».

L’acteur Tessa Thompson faisait partie de ceux qui ont soutenu le film, tweetant: «#CUTIES est un beau film… Il introduit une nouvelle voix à la barre. C’est une femme noire sénégalaise française qui exploite ses expériences. Le film commente l’hyper-sexualisation des pré-adolescentes. Déçu de voir le discours actuel.  »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.