Accueil Sports Neymar explique à l’arbitre assistant pourquoi il a frappé Alvaro Gonzalez lors...

Neymar explique à l’arbitre assistant pourquoi il a frappé Alvaro Gonzalez lors de la défaite du PSG

Neymar a déclaré au quatrième officiel lors de la défaite du PSG à Marseille qu’il avait frappé Alvaro Gonzalez parce qu’il avait fait l’objet d’une remarque raciste.

La superstar brésilienne était l’un des cinq joueurs expulsés après une bagarre qui a éclaté dans les derniers instants de la victoire 1-0 de Marseille sur le Paris-Saint Germain dimanche.

Les rediffusions ont montré que Neymar semblait viser un coup de poing sur Gonzalez pendant le chahut, et il a été renvoyé avec ses coéquipiers Layvin Kurzawa et Leandro Paredes, et la paire marseillaise Jordan Amavi et Dario Benedetto.

Même avant cela, le match a également été mouvementé, avec 12 cartons jaunes ayant été montrés avant la mêlée.

Et les tensions avaient augmenté après qu’Angel di Maria du PSG – qui s’est récemment remis de Covid-19 – ait semblé être faussement accusé d’avoir craché sur Alvaro Gonzalez.

Neymar a été vu en train de dire à l’arbitre assistant qu’il avait été victime d’une remarque raciste Lire la suite Articles connexes Lire la suite Articles connexes

VAR a jugé Di Maria innocent – mais les rediffusions télévisées n’étaient pas si gentilles avec son coéquipier Neymar.

Alors que le Brésilien quittait le terrain après avoir été montré rouge par Jerome Brisard, il s’est plaint au quatrième officiel et aux caméras de télévision d’avoir entendu un commentaire raciste.

L’ancienne star de Barcelone, âgée de 28 ans, s’est ensuite rendue sur Twitter pour exprimer sa fureur.

Le tweet de Neymar, posté dans son portugais natal, traduit par «Le seul regret que j’ai, c’est de ne pas être face à ce connard» – ce qui a été largement interprété comme signifiant qu’il regrette de ne pas l’avoir frappé au visage.

Neymar affronte Alvaro Gonzalez de Marseille (Image: Julien de Rosa / EPA-EFE / REX / Shutterstock) En savoir plus

Plus tard, il a tweeté qu’il avait été traité de « monkey motherf ** ker ».

On ne sait pas à ce stade qui aurait fait une remarque.

Cependant, Gonzalez a ensuite fait sa propre position sur la question, tweetant: « Il n’y a pas de place pour le racisme. »

La défaite du PSG lui a valu de perdre ses deux premiers matches en défense de son titre de Ligue 1, battu 1-0 par Lens jeudi.

Neymar se dispute avec l’arbitre Jerome Brisard après avoir été montré en rouge (Image: Julien de Rosa / EPA-EFE / REX / Shutterstock)

Inscrivez-vous à la brillante nouvelle newsletter Mirror Football!

Des dernières nouvelles sur les transferts aux histoires de définition de l’agenda, recevez tout cela dans votre boîte de réception.

Mettez votre e-mail en haut de cet article ou suivez les instructions sur ce lien.

Les revers consécutifs signifient qu’ils n’ont pas réussi à marquer dans l’un ou l’autre de leurs matchs d’ouverture pour la première fois depuis la saison 1978/79.

Après le match, le patron marseillais Andre Villas-Boas a dénoncé le racisme, bien qu’il ait insisté sur le fait qu’il n’était au courant d’aucune remarque abusive et a déclaré qu’il espérait que cela n’éclipsait pas la réussite de son équipe en remportant «  Le Classique  ».

Interrogé sur l’existence d’un commentaire raciste, l’ancien patron de Chelsea a déclaré à Telefoot: « Je ne sais pas. J’espère que non, il n’y a pas de place pour le racisme dans le football.

Lire plus d’articles connexes

« C’est une faute grave si c’est arrivé, mais je ne pense pas. Avant cela, nous avons eu une situation avec un crachat de Di Maria.

« Ce sont des choses à éviter dans le monde du football. J’espère que ce ne sera pas un point noir dans cette performance historique. »

Inscrivez-vous à l’email Mirror Football ici pour les dernières nouvelles et les potins de transfert