in

Un homme portant la tête coupée d’un enfant arrêté devant le parlement ougandais

Kampala, Ouganda: Parlement de la République d'Ouganda - porche d'entrée - photo de M.Torres
L’homme a été arrêté dans le bâtiment parlementaire de Kampala, en Ouganda (Photo: . / iStockphoto)

Un homme a été arrêté après avoir tenté d’entrer dans le bâtiment parlementaire ougandais en portant la tête coupée d’un enfant dans une boîte cadeau.

L’enfant était âgé d’environ cinq à huit ans, mais aucun autre détail n’a été donné par la police.

Cela intervient alors que les politiciens de ce pays d’Afrique de l’Est envisagent un projet de loi qui punirait le crime de sacrifice humain par la peine de mort.

Les Ougandais sur les réseaux sociaux ont exprimé leur indignation face à l’incident, certains soulignant qu’il avait les caractéristiques d’un meurtre rituel.

Les enfants sont fréquemment la cible de tels meurtres à travers l’Ouganda, selon la police et certains groupes de surveillance.

Les agents ont déclaré qu’ils pouvaient «assurer au grand public que les enquêtes sont menées avec vigueur pour s’assurer que les auteurs sont traduits en justice».

Plus: Monde

L’affreux colis était apparemment destiné à être livré au bureau de la présidente du parlement, Rebecca Kadaga.

Un porte-parole de Mme Kadaga, membre du parti au pouvoir du Mouvement national de résistance, qui a occupé le poste de président pendant deux mandats, a refusé de commenter.

Contactez notre équipe de nouvelles en nous écrivant à [email protected].

Pour plus d’histoires comme celle-ci, consultez notre page d’actualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.